Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michael Jeaubelaux

« Tous les chrétiens », c’est-à-dire catholiques, orthodoxes ainsi que protestants, sont invités « à prier avec ferveur que Dieu bénisse cette rencontre et qu’elle porte de bons fruits ».

"Fin juin se tiendra en Crète un concile de toutes les églises orthodoxes. C'est la première fois que ce type de concile aura lieu. Seront notamment présents les patriarches de Moscou et de Constantinople. La question romaine sera un des sujets centraux de cette rencontre. La chute du mur du schisme à Cuba va faire circuler les grands vents de l'Orient. "

http://www.lefigaro.fr/vox/religion/2016/02/05/31004-20160205ARTFIG00225-rencontre-pape-patriarche-a-cuba-le-mur-de-diocletien-va-tomber.php

Il y a quelques mois j'ai écrit au Président Poutine (tout le monde peut le faire) pour lui dire qu'il resterait définitivement comme un grand homme dans l'histoire s'il permettait la réconciliation définitive de l'Orthodoxie et du Catholicisme. Cette réconciliation, cette unité des chrétiens d'Europe et d'Orient sera un évènement historique et planétaire qui changera la donne mondiale.

Or j'apprends que cet évènement historique pourrait bientôt avoir lieu.

Les deux chefs religieux se retrouveront le 12 février à l’aéroport de La Havane. Gloire à Dieu au plus haut des Cieux!

L'avenir de l'Europe sera catholico-orthodoxe et cette réconciliation peut tout changer. En Pologne, en Ukraine, face à la montée en puissance de l'islamisme, etc...

Le Pape est venu dire aux européens à Strasbourg que l'Europe devaient retrouver son âme et cesser de renier ses racines chrétiennes. Cette guerre absurde que nous menons à la Russie sous la pression américaine doit cesser! La Russie seule (la France ayant trahie) défend les chrétiens, particulièrement les chrétiens d'Orient, les syriens auraient été balayés sans la protection de Poutine.

François et Kiriil vont bientôt se rencontrer à la Havane.

"Selon La Croix, vu de Moscou, une telle rencontre au sommet aiderait à rompre en partie l’isolement diplomatique et économique dans lequel se trouve aujourd’hui la Russie. Comme au temps de l’Union soviétique lorsqu’il s’agissait de conserver un lien – même ténu – avec l’Occident, l’œcuménisme peut se révéler un terrain propice au dénouement des crises, y compris aux yeux du Kremlin. Pour le Pape François, d’après le quotidien, François a besoin de Poutine pour protéger les chrétiens qui subissent aux atrocités de Daesh et d’autres groupes djihadistes au Moyen-Orient au Moyen-Orient.

https://francais.rt.com/international/15183-pape-patriarche-cuba-rencontre-historique

«C’est un événement immense du point de vue des relations entre les confessions chrétiennes et du point de vue politique, estime le théologien orthodoxe Jean-François Colosimo. C’est le dernier reliquat du communisme qui tombe.» Il scelle, de fait, les retrouvailles entre l’Eglise catholique et l’Eglise orthodoxe russe qui, avec 150 millions de fidèles, est la plus puissante au sein de cette branche du christianisme. Le Vatican a rappelé que ce sera «la première rencontre dans l’histoire» entre dirigeants des chrétiens d’Orient et d’Occident, séparés depuis le schisme de 1054."

«Une rencontre en Europe occidentale n’était pas envisageable», explique un spécialiste. Pour l’ultraconservateur patriarcat de Moscou, c’est le lieu de la dépravation des mœurs."

"La persécution des chrétiens dans le monde contemporain sera le premier problème évoqué par les deux responsables religieux, a indiqué l’Eglise orthodoxe russe. Les minorités chrétiennes souffrent du joug des groupes radicaux suivant l’idéologie islamiste en Irak, en Syrie ou en Somalie."

Au terme de leur rencontre, le pape et le patriarche signeront une déclaration commune, notamment pour la défense des chrétiens d’Orient. L’une des préoccupations majeures du pape François. (Source Libération http://www.liberation.fr/planete/2016/02/05/a-cuba-le-pape-et-le-chef-de-l-eglise-russe-feront-l-histoire_1431421 )

Le père Federico Lombardi a enfin précisé que la rencontre qui aura lieu le 12 février se ferait le jour d'une fête très importante pour les chrétiens et particulièrement pour l'Eglise orthodoxe qui célèbre ce jour-là, selon le calendrier Julien, la fête des Trois-Saints-Docteurs (Basile le Grand, Grégoire le Théologien et Jean Chrysostome). Le directeur de la salle de presse du Saint-Siège a également rappelé que le patriarche de Moscou célébrerait à cette période, ses sept années d'élection à sa charge. (Source "La Vie")

Par ailleurs il y a dix jours, François a fait un pas en direction des protestants, en annonçant sa participation à une cérémonie le 31 octobre en Suède, pour lancer le 500e anniversaire de la Réforme de Martin Luther.

Commenter cet article