Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


Harcèlement - Le "Grand Réveil" des femmes politiques! Comme par hasard, on y trouve, NKM, BACHELOT, YADE, PECRESSE, JOUANNO, LAGARDE...et bien-sûr DUFFLOT!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 16 Mai 2016, 12:35pm

Il ne vous a pas échappé que les élections Présidentielles sont dans un an, et que seuls des hommes ont des chances de concourir...enfin non, il reste Marine LE PEN.

Ne serait-ce pas la meilleure "revanche" pour toutes ces femmes, qu'enfin une femme soit élue Présidente de la République en 2017?

"Cinq ans tout juste après l'affaire DSK et un an après la tribune "Bas les pattes !" de journalistes politiques, 17 anciennes ministres jugent que "cette fois, c'est trop" et lancent cette initiative, inédite: les écologistes Cécile Duflot, Dominique Voynet et Corinne Lepage, les centristes Chantal Jouanno et Rama Yade, la communiste Michelle Demessine, les socialistes Elisabeth Guigou, Aurélie Filippetti, Marylise Lebranchu, Fleur Pellerin, Yvette Roudy et Catherine Trautmann, les responsables Les Républicains Nathalie Kosciusko-Morizet et Valérie Pécresse, Roselyne Bachelot, la patronne du FMI Christine Lagarde mais aussi Monique Pelletier, ministre sous VGE et qui vient de briser le silence... 37 ans après avoir été agressée par un sénateur."

""Cela suffit. L'impunité, c'est fini. Nous ne nous tairons plus. Nous dénoncerons systématiquement toutes les remarques sexistes, les gestes déplacés, les comportements inappropriés. Nous encourageons toutes les victimes de harcèlement sexuel et d'agressions sexuelles à parler et à porter plainte. Nous demandons à nos partis et à nos groupes politiques de vérifier si de tels actes ont été commis et, si tel a été le cas, d’aider les victimes à faire éclater la vérité", écrivent ces femmes, révoltées par les témoignages de harcèlement sexuel contre le député écologiste Denis Baupin, rendus publics lundi."

"Et ont dû subir des remarques sexistes ou des gestes déplacés, les comportements inappropriés."...ah, bon! Mais pourquoi se sont-elles tues pendant tout ce temps? Pour profiter des places qu'elles ont occupées ou occupent encore?

Combien ont-elles été choisies ?

"Parce qu'elles étaient des femmes"...grâce à la "parité"...certaines juste parce qu'elles ne s'appelaient pas "Claudine Dupond"? ...ou simplement qu'elles étaient jolies?...ou parce qu'elles ont "cédés" aux avances...ou uniquement sur leurs compétences?

On aimerait savoir ce que recouvre les termes "remarques sexistes" ou "gestes déplacés, "comportements inappropriés, "?

On aimerait aussi savoir qui ont été leurs "bourreaux" (ne serait-ce pas certains candidats aux Présidentielles...mais peut-être n'ont-elles aucune preuve et les faits sont-ilsprescrits...pas de chance!)?

Et que doit arriver à celles, journalistes ou politiques - dont ces femmes courageuses qui ne veulent plus se taire, ne font pas partie bien-sûr... - qui sont arrivés là où elles sont parce qu'elles ont acceptées de "sucer" ou de "coucher"?

Ces femmes-là doivent elles rester en place ou déchues de leurs positions?

Qui dans le Public est au courant des véritables raisons des promotions, quelque fois fulgurantes de femmes ou d'hommes (qui eux ont accepté de "sucer" ou de se laisser "sodomiser", par des gays puissants et influents)?

Il est urgent d'abroger toutes les lois "sexistes" qui réservent des places aux femmes, juste parce qu'elles sont des femmes...

Le harcèlement sexuel réel et les agressions sexuelles réelles sont évidemment condamnables, les lois existent, Il suffit pour les victimes de porter plainte...qu'elles le fassent!

Faisons aussi une loi pour que toute personne ayant acquit une place ou un avantage en raison de faveurs sexuelles soient contrainte à la démission.

(Un sondage récent révèle que 7% des salariés sont prêts "à coucher" pour faire avancer leur carrière et 22% des 18-24 ans!)

Pourquoi l'interdiction du favoritisme se limiterait-il aux membres de la famille?

Mais bien-sûr les bénéficiaires invoqueront "la protection de la vie privée"!

Les tartuffes ça suffit!

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents