Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michael Jeaubelaux

Hallucinant, on apprend que la Justice demande à la Mairie de NICE de détruire les preuves qui ont permis de démontrer que VALLS et CAZENEUVE sont des menteurs! La Une de "Libé" a fait l'effet d'une bombe! Insupportable pour les deux pieds nickelés de Matignon et de Beavau!

Les français ne peuvent plus faire confiance à ce Gouvernement! Il doit démissionner!

Mais HOLLANDE étant complice, lui aussi doit partir! Ce sont des élections anticipées qui deviennnet nécessaire! Combien de morts encore d'ici mai 2017!

Ils n'ont fait que mentir depuis le début! Rappelez-vous : un simple "déséquilibré", "narcissique", "séducteur" ..."mari violent"... puis après que L'Etat Islamique ait revendiqué l'attentat on admet "qu'il aurait pu se radicaliser en quelques jours"... "un loup solitaire" .."indétectable"...qui serait "passé sous les écrans radars"... et maintenant on "découvre" que cet attentat a été préparé depuis des mois! Que le soldat de Daech a fait des repérages le 14 juillet 2015!!!

Et maintenant ils veulent effacer les preuves!!!! Mais comment les français peuvent-ils faire la moindre confiance à ce Pouvoir?

 

SONDAGE :

Attentat de NICE : Bernard CAZENEUVE doit-il démissionner?

Réponse : 73%  Oui    27%  Non    3292 votants

Ce sondage est parfaitement en phase avec le FN qui réclame la démission de CAZENEUVE!

Communiqué de Presse du Front National

Les révélations du journal Libération sur les failles du dispositif de sécurité le soir du 14 juillet à Nice trahissent les postures prétentieuses du ministre de l’Intérieur et du Premier ministre selon lesquels rien ne pouvait être fait pour empêcher cet attentat.

Non seulement cette assertion est fausse mais en plus l’enquête de Libération fait apparaître un mensonge scandaleux sur le niveau insuffisant de mobilisation des services de l’Etat le soir de l’attaque. Ce que dit aujourd’hui le ministre ne correspond pas du tout à ce que l’Etat disait les jours qui ont suivi le drame.

Ces failles de sécurité sont d’autant plus incompréhensibles que le mode opératoire de l’attentat faisait partie des possibilités explicitement formulées, à plusieurs reprises, par l’Etat Islamique dans sa propagande.

La démission de Bernard Cazeneuve, qui s’est empressé d’accuser Libération de complotisme après avoir pourtant sur le fond confirmé les faits avancés par le journal, apparaît désormais inévitable. C’est une question tout à la fois d’honneur politique et de transparence démocratique.

Les Français ont droit à la vérité sur les circonstances de ce terrible attentat, ce que n’a pas apporté jusqu’ici un ministre de l’Intérieur aussi suffisant et prêt à déformer la réalité pour préserver ses postures de communication.

 

 

 

Commenter cet article