Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michael Jeaubelaux

Au-delà des mots de Paix et d'Amour prononcés à juste titre par les disciples de Jésus-Christ, il y a des politiques et des journalistes qui font honneur à la FRANCE, je voudrais en citer deux : Marion MARECHAL LE PEN qui ce matin sur BFM TV a eu un discours parfait et complet et Elisabeth LEVY qui dans CAUSEUR a elle aussi dit ce qu'il fallait dire, sans langue de bois, ni souci du politiquement correct!

J'invite tous mes lecteurs à écouter l'interview de MMLP sur BFM TV elle a été parfaite et à déjouer tous les pièges tendus par Apolline de Malherbe qui a osé prétendre que la jeune députée de la Nation appelait à prendre les armes alors que celle-ci souhaite se mettre au service de son pays en se mettant sous les drapeaux dans la Réserve militaire! A juste titre, MMLP a affirmé que la possibilité du vote FN était le meilleur rempart à la tentation de la guerre civile.

J'invite aussi à lire l'article d'Elisabeth LEVY qui elle aussi a su faire une analyse pertinente. Et je lui dit aussi qu'en tant que catholique, je suis d'accord pour "tendre l'autre joue"...ce qui signifie qu'en effet je refuse de me laisser entrainer dans la vengeance mimétique ; ce qui ne veut sûrement pas dire que je suis disposé à ne rien faire contre ceux qui veulent notre mort. Mais justement être civilisé et chrétien c'est de toujours refuser la vengeance au profit de la Justice!

Il faut lutter contre les salafistes soutenu par l'Arabie Saoudite, sans pour autant se jeter dans la gueule du loup islamiste Frères Musulmans, qui poursuit les mêmes buts mais avec d'autres moyens!

J'ai regardé MMLP ce matin sur BFM TV, elle a été parfaite.

Cependant en réécoutant l'interview, j'ai décelé une faille dans laquelle pourrait bien s'engouffrer les complices de ceux qui veulent islamiser la France à la Vitesse grand V"!

Il s'agit de la question d'un consistoire avec les musulmans.

Apolline de Malherbe a essayé de pieger MMLP en lui disant que "B.APPARU était sur la même position".

Or B.APPARU (A.JUPPE) qui est sur la même ligne que G.DARMANIN (N.SARKOZY) ne plaide pour un consistoire...uniquement pour pouvoir remettre en cause la loi de 1905 qui interdit le financement public des cultes.

Il est clair que pour l'UMPS l'objectif est de financer par des fonds publics des lieux de cultes musulmans, puisque les "collectivités locales" pourront financer des lieux de cultes et en devenir propriétaire... tout en pouvant les imposer aux communes puisque le permis de construire sera délivré par le Préfet.

Extrait de "Plaidoyer pour un islam français" de Gérald DARMANIN Maire de Tourcoing, ville à majorité musulmane... (vous vous souvenez du Trésorier de la Mosquée de Roubaix qui voulait appliquer la Charai dès qu'ils seraient majoritaires http://www.dailymotion.com/video/xettz2_le-tresorier-de-la-mosquee-de-rouba_news)

Deuxième solution : "Interdisons tout financement étranger et permettons à l’Islam de France d’être aidé par des voies françaises 6) L’État interdira tout financement étranger dans la construction ou le fonctionnement des lieux de culte en France. Les collectivités locales pourront proposer de faire des avances remboursables ou des garanties d’emprunt pour les constructions de ces lieux de culte, ou devenir propriétaires de ces derniers. Elles ne pourront aider la construction de ces lieux de culte que par l’intermédiaire de la Caisse des Dépôts. Le permis de construire sera délivré par le Préfet, après avis de la commune concernée. Le Préfet sera chargé de vérifier la validité du plan de financement général de la construction du lieu de culte, l’origine des fonds et vérifiera la conformité avec le code de l’urbanisme. Par ailleurs, les collectivités locales pourront louer des lieux qui leur appartiennent, au prix fixé par les domaines, pour que la 62 liberté de culte soit effective. Le coût du fonctionnement des lieux de culte sera assuré par les croyants eux-mêmes."

Il est impératif que le FN dénonce cette manoeuvre destinée à contourner la loi de 1905 pour financer les mosquées avec pour conséquence que la construction d'une mosquée deviendra un enjeu électoral et le financement public.

Par ailleurs on voit bien pourquoi que cette mesure ne peut qu'avoir les faveurs des grandes entreprises du BTP...qui se désole du manque de financement de certaines mosquée (comme à Marseille par exemple).

Cette faculté de financement public, doublé de l'impératif de 30% de logements sociaux dans toutes les communes de France, reviendra à couvrir la France de mosquées et de créer des enclaves!

Il faut que le FN martele que Droite et Gauche veulent couvrir la France de mosquées et financer l'islam avec l'argent des contribuables.

Il faut qu'il commence dès maintenant car il faut très longtemps surtout avec des media complices pour que les électeurs comprennent là où on veut les emmener...en prétendant une fois élus qu'ils étaient d'accord "puisque c'était dans le programme"!!!

Inutile de dire que ni la Droite ni la Gauche ne préconisent la dissolution de l'UOIF... ainsi par un discours habile que vous devez démonter, ils pourraient réussir - pour lutter contre "l'islam radical" et au nom du "principe d'égalité"- à couvrir la France de mosquées avec des imams Frères Musulmans...comme JUPPE à Bordeaux avec Tareq OUBROU!

http://plaidoyerpourunislamfrancais.fr/Plaidoyer%20pour%20un%20Islam%20fran%C3%A7ais.pdf

Extraits :

"Ennemi intérieur, la preuve par Saint-Etienne-du-Rouvray Le pays veut en découdre avec l’islam radical"

Elisabeth Lévy est fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur.

Publié le 27 juillet 2016 / Politique Religion Société

Je ne sais pas si mes amis catholiques sont d’humeur, ce matin, à tendre la joue gauche. (..)

Un prêtre égorgé dans son église, ce crime effroyable hantera longtemps notre mémoire collective. On a vu à cette occasion apparaître dans les commentaires l’appellation« communauté catholique ». Non, les cathos ne sont pas une communauté parmi d’autres, les cathos c’est un peu plus la France que les autres et quand tu t’attaques à mes églises, tu t’attaques à moi. Passons, ce n’est peut-être pas le moment de faire des chichis sémantiques. (..)

Comme toujours en pareil cas, sur France Inter et dans quelques autres médias, on a espéré le plus longtemps possible que les tueurs appartiendraient à la catégorie « forcené laïque ». Et comme toujours, on a entendu une fois les faits connus et le caractère islamiste incontestable un défilé de témoins essentiellement musulmans, dire que tout cela n’avait rien à voir avec l’islam.

(..) Pour l’instant, en dépit des prières muettes mais assourdissantes de ceux qui rêvent qu’un nouveau Breivik viendra rappeler aux populations que le problème de la France, c’est les fachos, les réacs, l’extrême droite, appelez ça comme vous voulez, on n’a relevé aucun dérapage significatif. (..)

Dénégationnisme médiatique

On a raison de le répéter, notre ennemi n’est pas l’islam, tous les musulmans sincèrement horrifiés pour leur pays en témoignent. Mais c’est bien à l’intérieur de l’islam, de l’islam de France (et des autres pays d’Europe), que cet ennemi se développe, se cache, s’abrite. Ce n’est pas en taisant cette vérité qu’on protègera les musulmans français du risque d’amalgame qui pèse sur eux, c’est en l’affrontant sans avoir peur d’être traité de ceci ou cela. Les Français ne sont pas en colère à cause des ratés de la sécurité, ils sont en colère parce qu’on leur raconte des bobards. C’est le déni outrancier pratiqué par certains médias au prétexte de ne pas jeter de l’huile sur le feu qui encourage tous les fantasmes. Après Nice, on nous a rebattu les oreilles avec les frasques du terroriste : il buvait de l’alcool, il mangeait du porc et il draguait les filles, et même les garçons, il ne pouvait pas être musulman ce gars-là. Pour un peu, nous avions vécu un drame de l’alcoolisme et de la sexualité débridée. Ce dénégationnisme médiatique n’apaise pas au contraire, il rend les gens dingues.

(..)

Quant aux moyens, quand « tout le monde est une cible et n’importe quoi une arme », comme me le souffle Gil Mihaely, si on ne veut pas que chacun se prenne pour un justicier, tout le monde est à peu près d’accord : il faut passer à la vitesse supérieure. Sur la façon de faire, tout le monde a sa petite idée. Et bien sûr, le président aussi. « Nous devons mener cette guerre par tous les moyens dans le respect du droit », a-t-il dit. Faudrait savoir : par tous les moyens ou dans le respect du droit ? Et de quel droit ? De celui qui permet à juge d’instruction certainement très soucieux des libertés de coller un bracelet électronique à un type qui a tenté d’aller faire le djihad en Syrie de sorte qu’il a pu commettre son crime sans enfreindre son contrôle judiciaire ? Du droit qui permet à un étranger condamné pour avoir tabassé un automobiliste de rester dans notre pays après avoir purgé sa micro-peine ?

(..)

En tout cas, le débat houleux sur les droits des terroristes condamnés à ne pas être déchus de leur nationalité qui a inauguré l’année paraît aujourd’hui surréaliste. Si nous voulons préserver nos libertés, il va peut-être falloir envisager de prendre quelques libertés avec le droit.

Il y a quelques jours, Le Monde évoquait, pour le démentir mais tout de même, le risque de guerre civile. Et chacun répète à l’envi que « c’est ce que veulent les terroristes ». Mais il ne sert pas à grand-chose de nous dire « restez unis les enfants ». Si on veut conjurer le spectre de la guerre civile, le seul moyen est de livrer et de gagner la guerre de l’intérieur.

la lapidation des femmes? Pas de problème...si on est majoritaire!

Commenter cet article