Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


"INVASION MIGRATOIRE" - GARMISCH-PARTENKIRSCHEN occupée appelle à l'aide! Merci MERKEL!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 18 Octobre 2016, 14:23pm

«Les Noirs ont le dernier mot." a déclaré le chef adjoint de la Police locale, Thomas HOLZER ...

 

"La maire de Garmisch-Partenkirchen, une petite station de ski bavaroise, a demandé de l'aide à l'État de Bavière pour gérer une "situation explosive" créée par une recrudescence de criminalité de la part de migrants. Elle expose la situation de la ville dans une lettre qui a fuité dans la presse. 

En effet, la maire, issue du parti social-démocrate SPD, se plaint de "très graves problèmes" et écrit que "l'ordre public et la sécurité" sont mis en danger s'il n'y a pas d'action rapide.

Dans la ville, le Centre Abrams, anciennement une caserne de l'armée américaine, héberge aujourd'hui environ 250 demandeurs d'asile.

Si l'année dernière la plupart d'entre eux étaient des familles syriennes, aujourd'hui environ 150 sont d'origine africaine, et 80% sont des jeunes hommes seuls.

"La situation s'empire de plus en plus depuis plusieurs semaines autour du centre d'enregistrement Abrams", écrit-elle. 

Les occupants actuels de l'installation sont devenus "problématiques" et posent des problèmes à "l'ordre public". 

La presse locale a rapporté des combats, des agressions contre les biens et les personnes, ainsi que des agressions sexuelles, notamment au sein du centre, bien que la police ne les a pas confirmés.

Les plaintes des riverains se multiplient, et la maire précise qu'elles ne viennent pas de groupes d'extrême-droite. "Ils nous expriment leurs difficultés. Il y a de très graves problèmes avec les réfugiés à Garmisch-Partenkirchen."

Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/allemagne-migrants-auraient-pris-controle-petite-ville-touristique-garmisch-partenkirchen-2852949.html#ECMRjcL4P4BxZT7 p.99 

 

"Ouvre ta porte  à l'étranger" ne cesse de nous exhorter la "bien-pensance" des beaux-Quartiers et l'Eglise Catholique! ...Mais voilà ce qui arrive quand on se laisse envahir par des hordes désarmées, c'est une fois dans la place que les ennuis commencent! Exactement comme avec le Cheval de Troie que des imprudents avait fait entrer dans la ville...on connait la fin de l'histoire! (Et pour ceux qui ne la connaissent pas...les troyens furent massacrés ou asservis par leurs ennemis cachés dans l'innoffensif équidé!

"Mutti MERKEL", qui pour un peu devait recevoir le Prix NOBEL de la Paix pour avoir encouragé l'invasion de l'EUROPE et de l'ALLEMAGNE, maintenant ne sait plus quoi faire et les imbéciles qui accueillaient les trains de "migrants" avec des pancartes "WELCOME REFUGEES", maintenant qu'ils sont envahis, pleurnichent et crient "Au secours"!

On leur a pourtant dit que "l'Enfer était pavé de bonnes intentions"! Mais alors ils nous traitaient d'égoïstes et des "coeurs de pierre", ils nous faisaient la leçon en tant que catholique en nous citant Mathieu 25! ou alors nous étions  des fascistes, des xénophobes, des islamophobes, de frileux, de peureux,etc... et maintenant il faudrait les plaindre?

Si au moins cela pouvait servir de leçons à toutes les bonnes âmes qui continuent à réciter leur catéchisme catholico-bobo-mediatique!

Mais c'est l'inverse qui est vraisemblable, toujours plus de leçons à donner à ceux qui ne veulent pas se laisser envahir par le flots ininterrompus d'envahisseurs sans armes, qu'ils viennent par l'Est ou par Lampedusa!

Traduction automatique Google :

Garmisch-Partenkirchen a maîtrisé la charge de la longue période de vague de réfugiés assez bien. Mais maintenant, un point semble être atteint où les difficultés sont si grandes que le maire Dr. Sigrid Meier Hofer (SPD) est obligé de faire quelque chose. Quels sont les défis, il a formulé dans une lettre au gouvernement de Haute-Bavière.


La lettre, qui a été divulgué à la Garmisch-Partenkirchen / Murnauer Tagblatt, ne laisse pas de place à la spéculation. Il est clair et sans ambiguïté, car elle rend la situation volatile impitoyablement claire.

Certains appellent cela une lettre urgente, pour d'autres il est un appel à l'aide.

En fait, il est à la fois. Garmisch-Partenkirchen Maire Dr. Sigrid Meier Hofer (SPD), a déclaré mardi un document de trois pages à Marie Els, vice-président du gouvernement de Haute-Bavière, envoyé où il à la situation "au cours des dernières semaines aggravation de plus en plus dans et autour de l'asile la réception initiale Abrams "- situé dans le quartier de Garmisch - indiquant. Ils ont également informé le gouvernement Président Brigitta Brunner, Marcel Huber, chef de l'Etat, et le ministre d'Etat Joachim Herrmann et Emilia Müller (tous CSU), administrateur du district Anton Speer (CDU) et les présidents du Conseil Municipal. Ne pas agir le gouvernement de Haute-Bavière, Meier Hofer a été contraint de prendre des mesures qu'elle appelle solution de rechange, et rendre impossible l'utilisation continue du Abrams comme un hébergement de réfugiés.

Il y a actuellement 250 demandeurs d'asile - dont environ 150 Africains noirs - logés, dont plus de 80 pour cent des jeunes hommes célibataires. L'année précédente, les familles principalement syriennes avaient vécu dans l'ancien Hôtel américain.

"La composition des demandeurs d'asile dans les branches, par exemple à Eichstätt, Fürstenfeldbruck ou Waldkraiburg est pas significativement différent de celui de Garmisch-Partenkirchen," explique le Dr Martin Nell, porte-parole du gouvernement de Haute-Bavière.

Il précise également que "à notre avis, les demandeurs d'asile en provenance de certaines régions ne peuvent pas être classés dès le départ comme un groupe de population problématique». Toutefois, il sait que la situation sécuritaire tendue », que nous prenons très au sérieux." La situation est similaire Stephan Scharf. Le porte-parole du bureau du district décrit les conditions - également en raison de la composition modifiée - «difficile».

Maire préoccupé "la sécurité et l'ordre public"

soucis Meier Hofer sont le résultat d'expériences et d'incidents. Elle a l'air de répondre obligé à «obtenir la sécurité et l'ordre public peut ériger". En outre, elle craint pour le tourisme, en plus de la santé du seul secteur important de la ville de marché. Au cours des dernières semaines, la municipalité Meier Hofer a augmenté Selon les interdictions Maison - en particulier dans le Michael-Ende-Kurpark - exprimé en un nombre sans précédent. La mesure saupoudrez précédemment connu et imaginables. "Cela ne veut pas ignorer et tolérer», écrit Meier Hofer.

En collaboration avec le conseiller Elisabeth Koch (CSU), le patron de la mairie avait la semaine dernière a visité le Abrams pour avoir une idée.

Également à bord: le shérif adjoint Thomas Holzer. confirmé Chef d'inspection adjoint, qu'il est venu à Abrams en Septembre est passé à «rixes, bagarres et dommages à la propriété". Et il rend clair: «Les Noirs ont le dernier mot." Ils ont occupé la meilleure disponibilité sans fil et déterminés qui dort dans quelle pièce.

Et, bien que Holzer le service de sécurité, qui est actif dans Abrams, une bonne émission de cartes de rapport. "Il comprend son métier." En outre, il a, selon le personnel de sécurité accrue de Sharp et étend les mesures de surveillance technique.

Police: "La situation actuelle est un problème pour nous"

Néanmoins, les agents de police ont été au cours des six dernières semaines si souvent alarmés que jamais au cours des douze derniers mois auparavant.

"En Septembre, nous avons enregistré un quart de nos missions annuelles», explique Holzer. "La situation actuelle est un problème pour nous", admet-il tout à fait franchement, "et provoquer une certaine inquiétude.

" Les délinquants qui sont à plusieurs reprises et massivement remarqué, ont été immédiatement transférés à d'autres installations, dont il existe onze fort Nell dans le quartier. Pas plus dans le district de Garmisch-Partenkirchen est l'un qu'un membre du personnel avait fait preuve dans le complexe Abrams pour insulte sexuelle. L'agression sexuelle de la pire espèce - comme il circule dans les médias sociaux - ne peut pas confirmer Holzer cependant.

Le vague sentiment d'incertitude est toujours autour de Garmisch-Partenkirchen. Meier Hofer a expliqué dans sa lettre que les plaintes des citoyens qui ne sont pas affectés à un droit ou une pile de stockage extrême. «Ils apportent leurs préoccupations et besoins exprimés," écrit-elle. Et il a le vice-président du gouvernement Els quels domaines de l'industrie hôtelière, en particulier, conseiller les stagiaires et les employés de sexe féminin: Ils sont dans l'obscurité pour éviter les zones d'emplacement central.

Le maire est au-dessus de tout soupçon, exagérer la situation à Garmisch-Partenkirchen, juste en termes de leur engagement social et une volonté de réfugiés pour les aider.

Ce qui les pousse est de la responsabilité de la municipalité et les citoyens qui y vivent. Cela justifie toute cette lettre urgente, et surtout ce cri de l'aide - avant que la situation dégénère.

Peter Reinbold
Peter Reinbold

Email: peter.reinbold@gap-tagblatt.de

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents