Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


Euthanasie - À Marseille, la petite fille que les médecins voulaient débrancher s'est réveillée!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 25 Novembre 2016, 14:48pm

"Les parents de Marwa avaient lancé une pétition pour empêcher l'arrêt des soins. Dix jours plus tard, la petite fille s'est réveillée et montre des signes d'espoir.

Il est encore trop tôt pour savoir si la petite fille est sortie d'affaire. Pourtant, l'histoire de Marwa, 1 an, redonne espoir à ses parents. Les médecins avaient pour projet de débrancher l'enfant, mais dans un message publié sur les réseaux sociaux, son père explique que sa fille se serait réveillée en début de semaine, rapportait jeudi Nice-Matin. Le quotidien assure que sur la vidéo filmée par ses parents, on peut voir Marwa suivre son père des yeux et réagir à sa voix.

Depuis le 25 septembre dernier, la petite fille est hospitalisée à l'hôpital de la Timone à Marseille. Parce qu'elle a contracté un virus qui a causé de sérieux troubles neurologiques et endommagé plusieurs organes, elle a été placée dans un coma artificiel. Aujourd'hui, elle est maintenue en vie grâce à un appareil respiratoire.

Le 4 novembre, à l'issue d'une procédure collégiale, l'équipe médicale a proposé d'arrêter l'appareil. Selon elle, poursuivre les soins serait un véritable «acharnement thérapeutique».

Une décision à laquelle certains membres de la famille, dont le père Mohamed Bouchenafa, se sont opposés. Le 14 novembre, sa femme et lui ont saisi le tribunal de Marseille, qui a ordonné la poursuite des soins le temps de réaliser une expertise médicale indépendante. En parallèle, le couple a aussi lancé la pétition «Jamais sans Marwa», qui a recueilli plus de 110.000 soutiens.

La semaine dernière, l'avocate des parents avait déclaré à l'AFP que «contrairement à l'esprit de la loi sur la fin de vie», la famille n'avait pas été «prise en charge et informée» correctement. Elle accusait l'hôpital d'avoir, «dans un cynisme déconcertant», décidé de ne pas débrancher l'enfant le 10 novembre, jour de son anniversaire, mais de le faire ensuite pour «libérer la place».

Interrogée par la suite par l'agence de presse, l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), dont dépend la Timone, assurait partager «la douleur de la famille face à cette situation dramatique», mais avoir tout mis en oeuvre «pour la sauver».

La défense de l'AP-HM avait estimé que «les parents voient leur enfant bouger, mais cela ne signifie pas qu'il y ait un état de conscience, ni qu'il n'y ait pas de dommages neurologiques irréversibles. À terme, il faudra une trachéotomie. C'est une opération lourde, avec un taux de mortalité de 20% et des complications qui peuvent être très sévères.»

Contactée par le Figaro, la direction de l'hôpital refuse de communiquer tant qu'un avis d'expert n'a pas été prononcé." Source : Le Figaro

 

Cette affaire rappelle beaucoup l'affaire 

Voilà presque 10 jours, la justice a ordonné la poursuite des soins de la fillette. Dans le coma depuis le 25 septembre à l'hôpital de La Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône), Marwa, âgée d'un an, s'est réveillée, annonce son père, Mohamed Bouchenafa, sur Facebook.

Victime d'un virus foudroyant qui a causé de sévères troubles neurologiques et la défaillance de plusieurs organes dont le coeur, la petite Niçoise avait été placée en coma artificiel et une réunion éthique du service hospitalier avait proposé à l'unanimité de suspendre tout autre soin que ceux de confort et de débrancher l'appareil de respiration artificielle. La famille s'était tournée vers la justice pour contrer les médecins et le tribunal administratif de Marseille a ordonné le 16 novembre qu'un collège de trois médecins examine la fillette. 

«Son traitement se poursuit, mais on constate chaque jour des progrès»

Mercredi, Mohamed Bouchenafa, a posté une vidéo sur sa page Facebook. Il écrit : «Ma fille chérie commence enfin à se réveiller... Je suis tellement heureux d'avoir remué ciel et terre pour revoir ce petit sourire qui me manquait tant». Repérées par Nice Matin, les images montrent en effet Marwa les yeux ouverts. Elle semble réagir à la voix de son père et suivre du regard l'objectif de la caméra. «Elle ouvre et ferme un oeil. Son traitement se poursuit, mais on constate chaque jour des progrès, et ça nous donne beaucoup d'espoir. Quand je lui parle, elle entend ma voix, elle réagit, parfois même elle sourit», confie Mohamed Bouchenafa au quotidien régional.

Contacté par Nice Matin, l'hôpital n'a cependant pas souhaité communiquer sur l'état de santé de la petite fille.

  leparisien.fr

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents