Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


"Migrants" - Pour le Pape les gouvernements doivent être prudents"... tout comme le Pape quand il fait des déclarations intempestives sur "l'accueil" et "l'ouverture à l'autre"!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 1 Novembre 2016, 21:38pm

Le pape François a demandé une ouverture pour les réfugiés, mais a aussi reconnu que les gouvernements devaient calculer leur capacité d'accueil.

SOURCE AFP

Publié le  | Le Point.fr

Le pape François, qui n'a de cesse d'appeler l'Europe a ouvrir ses portes aux réfugiés, a reconnu mardi que les gouvernements avaient le droit de calculer avec prudence leur capacité d'accueil afin de réellement intégrer ces étrangers. "Je crois qu'en théorie, on ne peut pas fermer son coeur à un réfugié", a déclaré le pape François, s'exprimant dans l'avion qui le ramenait d'un déplacement en Suède. "Les gouvernants doivent être très ouverts à les recevoir, mais aussi faire des calculs sur leur accueil, parce qu'on doit non seulement accueillir un réfugié, mais aussi l'intégrer", a-t-il ajouté. "Il n'est pas humain de fermer les portes et les coeurs, et à la longue ça se paie politiquement. Tout comme peut se payer politiquement une imprudence dans les calculs, en recevant plus de personnes qu'on ne peut intégrer", a insisté le pontife argentin, en admettant que chaque pays avait sa propre capacité d'intégration.

"Le plus mauvais conseiller pour les pays qui tendent à fermer les frontières est la peur. Le meilleur conseiller est la prudence", a encore affirmé le pape.

Il a également fait une distinction entre "migrants" et "réfugiés".

"Les migrants doivent être traités avec certaines règles, parce que migrer est un droit, mais un droit très règlementé.

En revanche, être réfugié provient d'une situation de guerre, d'angoisse, de faim, d'une situation terrible et le statut de réfugié a besoin de plus de soins, plus de travail".

Reste que le danger pour réfugiés et migrants est le même lorsqu'ils ne sont pas intégrés: "ils entrent dans un ghetto". "Et une culture qui ne se développe pas par rapport à une autre culture, c'est dangereux", a estimé François.(..)

Lire plus sur http://www.lepoint.fr/societe/migrants-pour-le-pape-les-gouvernements-doivent-etre-prudents-01-11-2016-2079960_23.php 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents