Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michael Jeaubelaux

Combien il y aura-t-il de votants dimanche prochain? Nous verrons bien alors si l'influence du vote de Gauche aura transformé la Primaire en "piège à cons"!

 

"De bout en bout, ce premier volet de primaire a montré d'évidente façon que nous étions entrés définitivement dans l'ère du «tout et son contraire». D'un côté, le notable marché de dupes d'une élection soi-disant réservée à la droite et au centre, mais aussi squattée par des hommes et des femmes de gauche décidés à peser sur le scrutin. A partir du moment où un sympathique progressiste considère que les professions de foi ne valent pas le papier sur lequel elles sont écrites et à qui on ne demande que deux euros pour voter, la Primaire devient un marché où tous les coups sont permis. Il convient de méditer aujourd'hui sur les sentiments d'un militant Les Républicains qui a tracté, affiché, cotisé pendant des années, pour se voir considéré strictement à l'égal d'un badaud sans bagages qui vote uniquement pour mettre la pagaille dans le camp adverse."

"Reste que cette élection présidentielle, devenue parcours d'obstacles à quatre tours ouverts à tous vents et à toutes opinions, signe de façon claire la fin d'une Vème République fondée par quelqu'un qui voulait, rappelons-le, en finir avec le régime des partis. Plus que jamais aujourd'hui, le système ne veut plus la rencontre d'un homme et d'un peuple, mais le derby d'Epsom des écuries, des lobbys, des communautarismes et des petits arrangements entre amis-ennemis. Espérons que les citoyens-électeurs-consommateurs continueront à déjouer les manœuvres d'arrière-cuisine." - A. BERCOFF in Le Figaro Vox

«La primaire dénature l'élection présidentielle, parce qu'elle fabrique l'homme d'un camp quand le président doit être l'homme de la nation. (...) On dit que la primaire, c'est la démocratie. Mais la vraie démocratie, c'est le premier tour de la présidentielle et la primaire c'est la tentative antidémocratique de verrouiller le premier tour. La primaire, (c'est) une machine infernale à multiplier toutes les tactiques, toutes les stratégies, tous les comportements politiciens les plus éculés. Tout est manipulé», assène-t-il." André GUAINO in Le Figaro.

Commenter cet article