Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


ALEP libérée! Une défaite pour OBAMA, HOLLANDE, MERKEL, AL-QUAÏDA, AL-NOSRA, L'ARABIE SAOUDITE, le QATAR, la TURQUIE...et leur propagande (démontée en 2 minutes sur cette video) n'y changera rien! Sur place le Père ZIAD de "l'Aide à l'Eglise en Détresse" (AED) appelle les "Occidentaux" à surtout "cesser les provocations"!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 16 Décembre 2016, 10:35am

Certains appellent à manifester "pour les enfants d'Alep"!... on ne les a pas entendu quand "leurs amis" égorgeaient un enfant de 13 ans devant les caméras!

Il est temps que cette guerre encouragée par l'Arabie Saoudite, le Qatar, la Turquie et soutenue par "l'Occident" cesse! Rappelons que les "troubles" ont commencé lorsque la Syrie a refusé le passage d'un oléoduc vers l'Europe  en provenance des pays du Golfe...


Ce sont ces pays qui sont les véritables responsables et coupables des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés ou réfugiés...sans parler de l'invasion islamique qu'ont dû subir les européens et les pays limitrophes! Bien entendu pas un seul réfugié n'a été reçu au QATAR ou en Arabie Saoudite... Quant à la Dictature islamique de Turquie, elle a protégé l'Etat Islamique et bombardé les kurdes!

Si ils avaient réussi leur sale coup, la Syrie serait aux mains des islamistes,et les chrétiens égorgés dans l'indifférence générale! 

Tous ces traîtres et vendus aux islamistes devraient passer en Cour Martiale pour être jugés et ensuite être passé par les armes! 

Combien d'islamistes protégés par "l'Occident" vont venir en France et en Europe pour semer la mort? 

Bravo et Merci à Vladimir Poutine et à la Russie, pour avoir sauvé la Syrie et les chrétiens d'Orient!

Pauvre FRANCE d'avoir de telles dirigeants depuis des décennies!

Les dirigeants français ont trahi les chrétiens d'Orient et se sont ridiculisés... à cause d'eux "la voix de la FRANCE" ne pèse plus rien, et tout ça grâce au fantoche de l'Elysée et à ceux qui l'ont élu... 

SYRIE : quelle situation à Alep ? Interview avec le P. Ziad

Alors qu’un accord de cessez-le-feu devait rentrer en vigueur mardi à Alep, la ville fait encore l’objet de violents affrontements dont témoigne le  Père Ziad Hilal, chargé des projets de l’AED en Syrie, interviewé ce 14 décembre.

(..)

AED : Comment évaluez-vous la situation à Alep-Est actuellement ?

Alep, Al Midan, le 14 dec 2016.

Alep, quartier Al Midan, le 14 decembre 2016.

Pour la première fois depuis cinq ans, j’ai pu visiter aujourd’hui la partie Est de la ville et me faire une idée de la situation, en particulier dans le quartier chrétien de Al-Midan. Le spectacle qui s’offre à vous est celui d’une destruction totale. Notre centre Saint-Vartan est lui aussi très endommagé.

AED : Les médias font état de massacres de la population civile par l’armée syrienne et ses alliés…

J’ai des doutes quant à ces récits. Il existe peut-être des cas isolés, mais nous n’en avons pas entendu parler ici. Il faut savoir que ces temps-ci, on diffuse beaucoup d’informations erronées et aussi de fausses images. Les organisations sur place comme la Croix Rouge n’ont pas diffusé ce genre de nouvelles jusqu’à présent. Le problème est que les gens tendent à exagérer alors qu’aujourd’hui justement, il ne faut pas provoquer, mais au contraire garder son calme. Il importe maintenant d’encourager les gens à s’accepter mutuellement et à oser la réconciliation.

AED : Voyez-vous des signes de cette réconciliation ?

Pas encore. Nous avons détruit la ville parce que jusqu’à maintenant, nous ne sommes pas parvenus à nous mettre d’accord dans le dialogue. Nous avons perdu notre civilisation et détruit notre histoire ! Pourquoi ? C’est une tragédie.

AED : Beaucoup de Syriens accusent les puissances étrangères d’être le principal responsable de la guerre…

L'église maronite d'Alep, le 14 décembre 2016.

L’église maronite d’Alep, le 14 décembre 2016.

Nous ne devons pas montrer les autres du doigt : ce sont d’abord nous-mêmes qui sommes responsables. Il faut néanmoins dire que les médias jouent un rôle déplorable dans cette guerre. Ils provoquent les deux parties et les montent l’une contre l’autre. Ces provocations doivent cesser.

AED : Maintenant que la partie Est de la ville est quasiment vide, y a-t-il selon vous l’espoir d’un rapprochement ?

La bataille d’Alep a été acharnée. La plupart de la ville est totalement détruite et la simple obtention d’un cessez-le-feu a déjà été un malheureux jeu de patience. Mais nous devons garder espoir, pourquoi sinon sommes-nous encore là ? Alep a connu bien des conquérants au cours de son histoire. Des milliers de personnes y sont mortes et elle a été détruite à plusieurs reprises. Et elle s’est pourtant toujours relevée. Gardons espoir donc !

AED : Y a-t-il quelque chose que l’Occident peut faire aujourd’hui ?

Avant tout : cessez les provocations ! Appelez les hommes politiques à la raison pour qu’ils recherchent un discours modéré et la réconciliation. Le Proche Orient doit devenir une région paisible où tout le monde cohabite pacifiquement. Il deviendra sinon un enfer pour nous.

AED a financé des projets d’aide d’urgence d’un montant d’environ 15 millions d’euros depuis le début de la guerre en Syrie en mars 2011. Durant la période précédant Noël, l’AED invite tout spécialement à secourir les chrétiens du Proche-Orient.
Vous pouvez les aider en participant à notre action « Pour Noël, offrez l’espérance ».

 

"On est à mon sens sur une falsification de l'information qui est énorme. Bien sûr qu'on est sur une guerre civile en Syrie, mais ça ne concerne que 30% d'Alep, ce sont soit des civils qui sont pris en otage par des djihadistes, soit des gens qui refusent de quitter les quartiers parce qu'ils soutiennent ces mêmes djihadistes. On ne vous parle pas de tout ce qui se passe ailleurs en Syrie. On se fait rouler dans la farine avec Alep. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas de victimes innocentes qui périssent (...) Seul 1/3 d'Alep est victime des bombardements, et j'insiste, c'est 1/3 de la ville dans lequel des jihadistes dangereux sont présents qui depuis des années tirent sur les quartiers chrétiens et le reste de la ville, ce dont on ne parle jamais. On ne parle pas non plus du massacre humanitaire que conduisent les Saoudiens aujourd'hui au Yémen où systématiquement des hôpitaux sont ciblés, des sites archéologiques détruits. Un de nos contacts qui est rentré du terrain l'autre jour nous disait qu'en Syrie, il y a des tas d'endroits où les choses se passent bien où on peut dîner dans la rue le soir dans les quartiers de Damas, aller au bord de la mer, donc le pays n'est pas à feu et à sang. Au Yémen, c'est totalement différent, il n'y a quasiment pas 1 km² qui ne soit pas bombardé par les Saoudiens, et on ne parle pas de cela. Dans les années 90, dans une ancienne colonie française (belge NDLR), le Congo, une guerre civile a fait 400 000 morts sur 4M d'habitants, soit 10% de la population. On n'en parle pas non plus. Aujourd'hui, le focus qui est mis sur la Syrie d'une part et sur Alep avec les désinformations qui les accompagnent est une falsification complète de la réalité, ce qui ne veut pas dire qu'on défende Bachar El Assad, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y ait pas de victimes civiles qui disparaissent, mais il y a quelque chose d'extrêmement dangereux : pour un jeune islamiste aujourd'hui, la façon dont les médias occidentaux présentent la crise d'Alep est une motivation pour passer à l'action." "Faire de la lutte antiterroriste, c'est chercher une aiguille dans une botte de foin. C'est ce qu'il y a de plus dur. Plus on augmente la taille de la botte de foin, plus le travail est dur. Ca veut dire qu'on cherche toujours que des aiguilles, ça veut pas dire que les migrants sont un danger en tant que tel mais à chaque fois qu'on fait rentrer 1 millier de migrants, il y a probablement 1 ou 2 terroristes. Donc, plus on fait rentrer de migrants, sans avoir les moyens de les filtrer, plus on augmente la difficulté du traitement du risque antiterroriste derrière, et c'est ce que les Allemands ont fait de manière un peu inconsidérée."

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents