Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


CHASSE AUX CRECHES - BEAUCAIRE : la crèche reste en place, la LDH condamnée à verser 1 200 euros...AUBE : une crèche de Noël vandalisée et jetée dans la Seine....Une crèche incendiée dans l’Eglise de METZ...

Publié par Michael Jeaubelaux sur 22 Décembre 2016, 00:18am

La Ligue des droits de l’homme, qui avait demandé au maire Front national de Beaucaire de ne pas mettre en place de crèche de Noël par respect pour la laïcité, a vu sa requête rejetée et devra verser 1 200 euros à la commune.

Le tribunal administratif de Nîmes a rejeté le 21 décembre la demande de la Ligue des droits de l'homme et du citoyen (LDH), de suspendre l’installation d’une crèche de Noël à l’hôtel de ville de Beaucaire. L’association a par ailleurs été condamnée à vers 1 200 euros à la municipalité pour les dépenses.

Le maire Front national de la ville Julien Sanchez s’est réjoui de la décision sur Twitter.

 

 URGENT :
Victoire de la Ville de Beaucaire face à la @LDH_Fr.
La crèche provençale restera en Mairie.
La LDH condamnée à nous payer 1200€.

 
 

Le 20 décembre, l’avocate de la LDH Sophie Mazas avait demandé en référé au magistrat du tribunal administratif de Nîmes, de suspendre l’installation de la crèche. La Ligue estimait en effet que l'initative était contraire «à la loi de 1905 et au principe de neutralité que doit défendre une mairie».

Ce n'est pas la première fois que le sujet fait polémique en France en cette période de fin d'année. Il y a quelques jours, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a fait installer une crèche géante de 14 mètres carrés dans l'entrée de son Conseil régional, au grand dam de l'opposition. Parlant de «provocation», les élus de gauche ont en effet menacé d'engager un recours devant le tribunal administratif. 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents