Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


BERLIN - Dernière minute" :Le "réfugié" tunisien,arrivé par LAMPEDUSA... Anis AMRI auteur de la tuerie qui a fait 12 morts et près de cinquante blessés... a été abattu, par hasard, à MILAN! AMRI arrivait de FRANCE!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 23 Décembre 2016, 11:23am

L'islamiste a été abattu par hasard lors d'un banal contrôle de routine, parce qu'il a ouvert le feu le premier! Celui qui l'a abattu n'avait aucune idée de qui il s'agissait! C'est pourquoi, il a fallu tout ce temps pour annoncer sa mort. Surtout qu'on ne nous parle pas de "coopération exemplaire entre les polices européennes" comme les "désinformateurs professionnels" commencent à le faire sur nos media! "Schengen est avant tout une passoire où les criminels de toutes sortes sont comme des poissons dans l'eau.

 

L'auteur  de l'attaque au camion-bélier de Berlin, Anis AMRI, un Tunisien de 24 ans, a été abattu lors d'un contrôle de police dans la nuit à Milan, ont annoncé vendredi les médias italiens. Information confirmée à 11h. L'homme abattu dans la nuit à Milan par la police est «sans l'ombre d'un doute» l'auteur de l'attentat de Berlin, a indiqué le ministre italien de l'Intérieur Marco MINNITI. L'homme a été abattu lors d'un contrôle de police de routine et a sorti «sans hésiter» une arme, a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse.

Selon La Repubblica, AMRI arrivait de PARIS.

Des empreintes digitales du Tunisien avaient été retrouvées sur le poids lourd qui s'est précipité dans la foule lundi soir à BERLIN. Il faisait l'objet d'un avis de recherche européen et d'un mandat d'arrêt. Il avait pris la fuite, probablement armé, après l'attentat revendiqué par le groupe État islamique (EI).

Des images d'une caméra de surveillance l'avaient montré devant une mosquée de Berlin, présentée comme un lieu de rassemblement islamiste, quelques heures après le carnage, selon la chaîne publique allemande Rbb. D'autres images avaient montré le suspect les 14 et 15 décembre, entre 3h et 4h du matin, soit 5 et 4 jours avant l'attentat, devant la mosquée pourtant fermée depuis longtemps par les autorités et qui a fait l'objet d'une perquisition jeudi matin. 

Avant de s'installer en Allemagne en juillet 2015, il avait passé quatre ans en Italie peu après être arrivé de Tunisie sur l'île de Lampedusa en 2011. Il avait été condamné pour avoir mis le feu à une école.

Les enquêteurs sont convaincus qu'il est bien l'auteur du pire attentat jamais revendiqué par le groupe jihadiste État islamique sur le sol allemand."

Source : http://www.lessentiel.lu/fr/news/dossier/attentatsberlin/story/23053875

Près de deux ans après la tuerie de Charlie Hebdo, l'Europe est-elle prête à relever le défi de l'islamisme et du terrorisme?

Le véritable défi qui est posé non seulement à l'Europe, mais à l'Occident, est celui de l'islamisme. Nombreux sont ceux qui évoquent encore «le terrorisme» comme s'il s'agissait d'une entité autonome. Il faut rappeler une fois encore que le terrorisme n'est qu'un moyen, mis au service d'une cause: l'islamisme, qui est une doctrine politique de conquête.

Or, le terrorisme n'est lui-même qu'un des moyens d'action de cette doctrine. En effet, pour s'en tenir à la France, nombreux sont ceux qui, dans le monde associatif notamment, sont aujourd'hui engagés dans un combat communautariste qui a vocation à saper notre lien social. Le CCIF est par exemple aussi actif qu'habile en la matière, combinant logique victimaire, culpabilisation de notre société et revendications communautaristes incessantes. Du côté de l'UOIF, la logique et les objectifs sont régulièrement mis en lumière, comme encore récemment dans l'excellente enquête de Bernard de la Villardière diffusée sur M6 qui a en particulier mis en exergue la duplicité de certains élus locaux.

Il faut rapprocher ces agissements des chiffres révélés par l'Institut Montaigne cet automne: 28 % de ceux qui se réclament de religion, de culture ou de tradition musulmane considèrent la charia comme supérieure à la loi de la république (avec une terrifiante proportion de 50 % chez les jeunes…). Il apparaît ainsi que le défi qui est proposé aux occidentaux par l'islamisme radical dépasse de loin la seule violence du terrorisme commis en son nom.

MAJ 21/12/16 - Le nouveau suspect activement recherché par les policiers allemands et sous le coup d'un mandat européen est Anis AMRI, un Tunisien qui était connu des services de renseignement. Il était soupçonné de préparer un attentat. (!)

Une demande d’asile rejetée Agé de 24 ans selon le parquet, Anis Amri, qui utiliserait plusieurs identités, aurait été confondu par un document que les enquêteurs ont découvert, dès lundi soir, dans la cabine du camion meurtrier.

Il s’agirait d’un récépissé de demande d’asile. (et en plus il provoque!)

 le suspect aurait déposé une demande d’asile dans la ville de Clèves, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en avril. Une demande que les autorités auraient rejetée, en juin, en raison justement des soupçons pesant sur lui.

Pour autant, l’homme n’avait pas été expulsé, les autorités tunisiennes refusant de confirmer qu’il s’agissait de l’un de leurs ressortissants (!!!) 

En lien avec un prédicateur irakien interpellé en novembre « Il s’agit d’un individu classé dangereux, que les services de sécurité connaissaient et qui appartenait à la scène islamiste-salafiste », a indiqué, de son côté, Stephan Mayer, député (CDU, droite) spécialiste des questions de sécurité. S'appuyant sur des sources au sein de la police, plusieurs médias ont indiqué que l’homme en question était en lien avec Ahmad Abdulaziz Abdullah A., un prédicateur irakien interpellé en novembre pour avoir tenté de mettre en place une filière d’acheminement de djihadistes vers la Syrie. 

« Etre suspect ne veut pas dire qu’on est l’auteur des faits », a rappelé Thomas de Maizière.(!!!)

MAJ 20/12/16 - 20:18 - L'ETAT ISLAMIQUE revendique l'attentat! : "Le groupe musulman État islamique (EI) a revendiqué aujourd'hui, par le canal de son agence Amaq, l'attaque au camion-bélier qui a fait 12 morts et une quarantaine de blessés hier soir sur un marché de Noël du centre de Berlin." Mais il semble qu'ils soient encore nombreux à ne pas vouloir comprendre et louer la société "multiculturelle berlinoise"... Il est vrai que 12 morts et une cinquantaine de blessés ce n'est pas grand chose par rapport aux plus de 200 morts et les centaines de blessés que la FRANCE a connu...19:00 - Le suspect pakistanais a été relâché par la Police... Tout sauf une bonne nouvelle. "Le ressortissant pakistanais, un temps suspecté par la police, a été remis en liberté "faute d'éléments à charge contre lui, indique le parquet fédéral allemand." Le conducteur serait un réfugié afghan ou pakistanais, arrivé en Allemagne en février 2016... les allemands vont-ils enfin comprendre? ...700 islamistes sont partis combattre en Syrie, 200 à 300 sont revenus...Le bilan s'est alourdit à 12 morts dont le chauffeur polonais, probablement assassiné par le réfugié." Es sind Merkels Tote!“ (ce sont les morts de MERKEL), a tweeté à juste titre  Marcus PRETZELL le responsable Rhin Nord - Wesphalie de l'AfD provoquant l'indignation de la bien-pensance coupable de cette situation...Le réfugié pakistanais a été arrêté grâce au courage d'une personne qui lui a couru après tout en communiquant avec la Police, il est félicité par toute l'Allemagne (mais qu'en serait-il s'il se disait être un partisan de l'AfD?), bravo à cet homme courageux qui ne s'est pas contenté de déposer une bougie ou de  pleurnicher comme ne manqueront pas de le faire toutes ces "bonnes âmes" qui ont applaudi à l'invasion migratoire, sur les effets des causes qu'elles s ont produites. Comment s'étonner pourtant quand on fait entrer le loup dans la bergerie que celui-ci s'attaque aux brebis?!

 

"On est à mon sens sur une falsification de l'information qui est énorme. Bien sûr qu'on est sur une guerre civile en Syrie, mais ça ne concerne que 30% d'Alep, ce sont soit des civils qui sont pris en otage par des djihadistes, soit des gens qui refusent de quitter les quartiers parce qu'ils soutiennent ces mêmes djihadistes. On ne vous parle pas de tout ce qui se passe ailleurs en Syrie. On se fait rouler dans la farine avec Alep. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas de victimes innocentes qui périssent (...) Seul 1/3 d'Alep est victime des bombardements, et j'insiste, c'est 1/3 de la ville dans lequel des jihadistes dangereux sont présents qui depuis des années tirent sur les quartiers chrétiens et le reste de la ville, ce dont on ne parle jamais. On ne parle pas non plus du massacre humanitaire que conduisent les Saoudiens aujourd'hui au Yémen où systématiquement des hôpitaux sont ciblés, des sites archéologiques détruits. Un de nos contacts qui est rentré du terrain l'autre jour nous disait qu'en Syrie, il y a des tas d'endroits où les choses se passent bien où on peut dîner dans la rue le soir dans les quartiers de Damas, aller au bord de la mer, donc le pays n'est pas à feu et à sang. Au Yémen, c'est totalement différent, il n'y a quasiment pas 1 km² qui ne soit pas bombardé par les Saoudiens, et on ne parle pas de cela. Dans les années 90, dans une ancienne colonie française (belge NDLR), le Congo, une guerre civile a fait 400 000 morts sur 4M d'habitants, soit 10% de la population. On n'en parle pas non plus. Aujourd'hui, le focus qui est mis sur la Syrie d'une part et sur Alep avec les désinformations qui les accompagnent est une falsification complète de la réalité, ce qui ne veut pas dire qu'on défende Bachar El Assad, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y ait pas de victimes civiles qui disparaissent, mais il y a quelque chose d'extrêmement dangereux : pour un jeune islamiste aujourd'hui, la façon dont les médias occidentaux présentent la crise d'Alep est une motivation pour passer à l'action." "Faire de la lutte antiterroriste, c'est chercher une aiguille dans une botte de foin. C'est ce qu'il y a de plus dur. Plus on augmente la taille de la botte de foin, plus le travail est dur. Ca veut dire qu'on cherche toujours que des aiguilles, ça veut pas dire que les migrants sont un danger en tant que tel mais à chaque fois qu'on fait rentrer 1 millier de migrants, il y a probablement 1 ou 2 terroristes. Donc, plus on fait rentrer de migrants, sans avoir les moyens de les filtrer, plus on augmente la difficulté du traitement du risque antiterroriste derrière, et c'est ce que les Allemands ont fait de manière un peu inconsidérée."

Un enregistrement provenant de la caméra d’un véhicule et obtenu par le quotidien Bild a été rendu public le 22 décembre. On y voit le camion fou foncer à toute vitesse en direction du marché de Noël de Breitscheidplatz.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents