Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


Le "Dictateur de poche" l'ex-premier Ministre d'origine espagnole, Manuel VALLS, avant son départ place discrètement la Cour de Cassation sous contrôle du Gouvernement!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 10 Décembre 2016, 15:14pm

C'est par un simple décret, pris dans une grande discrétion, que l'ancien Premier ministre a modifié l'organisation institutionnelle de la Cour de cassation. Celle-ci exige des explications, tandis que des avocats dénoncent une décision «sidérante».

«En rupture avec la tradition républicaine». C'est ainsi que la Cour de cassation qualifie elle-même l'arrêté pris par Manuel Valls le lundi 5 décembre dernier, quelques heures avant sa démission de Matignon, qui place la plus haute juridiction judiciaire française sous l'autorité... du gouvernement." !!!

Les gens qui ne sont pas nés en France ne devraient pas pouvoir accéder à des responsabilités politiques, les cas VALLS et BELKACEM suffisent à en comprendre la nécessité!

"Tandis que des avocats ont dénoncé une décision «sidérante», de nombreuses personnalités politiques ainsi que des élus ont rapidement fait état de leur stupeur et de leur colère. 

Si la gauche s'est montrée discrète à réagir, les hommes et femmes politiques de droite et du Front national tirent à boulets rouges contre Manuel Valls. Certains d'entre eux n'hésitent pas à comparer le décret à une décision dictatoriale.

Scandalisée par la «mise sous tutelle de la justice», Dominique Bilde, eurodéputée du Front national, a qualifié l'ancien Premier ministre de «dictateur fou». Nicolas Bay, secrétaire général du Front national et également eurodéputé, a pour sa part traité Manuel Valls «d'apprenti-dictateur jusqu'au bout». Sans aller jusqu'à qualifier Manuel Valls de dictateur en puissance, Gilbert Collard, avocat et député du Front national a déploré un acte «jamais vu en démocratie». Pour Robert Ménard, maire de Béziers et ancien président de l'association Reporters sans frontières, la décision de Manuel Valls rompt avec la «séparation des pouvoirs» de l'exécutif et du judiciaire.D'autres personnalités ont également réagi à la mise sous contrôle de la Cour «Sommes-nous encore en République ?», s'est interrogé Eric Anceau, un des responsables de Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan. Eric Anceau a dénoncé un Manuel Valls «dangereux» et «une mise sous tutelle de la Cour de cassation par le gouvernement socialiste». "

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents