Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


A votre bon coeur M'sieur, Dames...Donnez pour les malheureux en Afrique!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 2 Janvier 2017, 16:57pm

Non seulement, les européens sont envahis par l'immigration africaine, mais constamment sollicités pour "venir en aide à l'Afrique"! Pendant ce temps, les dirigeants africains pillent leurs pays en toute impunité ou presque et ce n'est pas le seul procès du fils OBIANG, Président de la Guinée équatoriale qui cachera "la forêt" de tous ces africains qui pillent leurs pays avec la complicité de "la communauté Internationale"! Beaucoup de ces pays sont riches...mais sont incapables de faire profiter à tous de ces richesses.Pendant ce temps là les "bonnes âmes" occidentales nous expliquent que "l'immigration est une chance" et qu'il faut savoir "piller les bras et  les cerveaux africains"!

Anecdocte : On m'a expliqué qu'en Afrique, le pillage par ceux qui ont le pouvoir est la règle... ceux qui sont au pouvoir remplissent leurs coffres avant d'être renversés... 

"Teodorin Obiang, vice-président de la Guinée équatoriale, est poursuivi pour blanchiment d’abus de biens sociaux, blanchiment de détournement de fonds publics, blanchiment d’abus de confiance et de corruption.

"Pendant une décennie, le fils d’un chef d’Etat africain a pu mener la vie de château à Paris. Il vivait dans un palace de 101 pièces avenue Foch, où l’eau coulait par des robinets en or. Dévalisait les magasins de luxe de l’avenue Montaigne. Commandait les meilleurs Romanée-Conti. Et dissimulait dans son garage l’une des plus incroyable collection de voitures de luxe.

Cet homme s’appelle Teodorin Obiang, 47 ans. Il est l’aîné des enfants de l’actuel président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang, au pouvoir depuis 1979 (il a été réélu en avril avec 93,7% des voix). Cet homme est jugé à partir de ce lundi 2 janvier par le tribunal correctionnel de Paris pour "blanchiment de corruption, de détournement de fonds publics, d’abus de biens sociaux et d’abus de confiance". Absent (il réside aujourd'hui à Malabo en Guinée), le prévenu sera représenté par son avocat français, maître Emmanuel Marsigny."

La lecture de l’ordonnance de renvoi de Teodorin Obiang tient, pour partie, du scénario d’un mauvais film. On y découvre la vie creuse et désœuvrée d’un homme richissime. Quelques jours à Paris, quelques semaines à Malibu (Californie), parfois au Brésil, autant de pays où il possède de magnifiques propriétés (son patrimoine immobilier est estimé à 100 millions d’euros). Quand il pouvait encore sortir de son pays, Teodorin Obiang, aujourd’hui poursuivi par un mandat d’arrêt, ne voyageait pas sans ses mallettes gonflées de plusieurs millions de dollars en liquide. 

"Alcool, pute, coke" : voilà comment un ancien majordome a résumé la vie d’Obiang Junior. "L’argent dépensé, il retournait en Guinée-Equatoriale environ trois fois par an pour récupérer deux autres valises", a aussi raconté ce témoin. 

Teodorin Obliang a longtemps été ministre de l’Agriculture et des Forêts de son pays, l’un des plus pauvres d’Afrique malgré ses immenses ressources naturelles. Un emploi qui lui rapportait un revenu de 80.000 dollars annuel. Mais la richesse mise au jour par les enquêteurs est sans commune mesure avec ces revenus officiels."

Combien sont-ils à vivre comme lui ou presque en Afrique?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents