Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michael Jeaubelaux

Le "transgenre" est à la mode, surtout aux USA! OBAMA qui aime être célébré par le "show-business"  et est un membre du lobby "LGBTI" mondial a voulu partir sur un coup d'éclat qui à en surprendre et scandaliser plus d'un Outre-atlantique! Il semble que sous OBAMA 1er comme sous HOLLANDE 1er, selon que vous soyez "Transgenre" ou "Femme", les jugements de Cour vous gracierons! Julien ASSANGE  acceptera d'être extradé aux USA comme il l'avait promis le 12 janvier ? Il n'y sera pas obligé, car OBAMA a pris la précaution de ne pas gracier le soldat MANNING , mais de commuer sa peine, or Julian ASSANGE avait qu'il accepterait d'être extradé si MANNING était grâcié...

"Condamnée à 35 ans de prison pour avoir transmis plus de 700 000 documents confidentiels à Wikileaks, Chelsea Manning sera libérée fin mai. Sa fragilité émotionnelle a pesé dans la décision du président sortant, laquelle révolte les républicains.

Depuis plusieurs mois, les proches et soutiens de Bradley-Chelsea MANNING appelaient Barack OBAMA à commuer sa peine avant la fin de son mandat. Ces derniers jours, la rumeur avait enflé, nourrie par des sources anonymes au ministère de la Justice et à la Maison Blanche.

«Le monde regarde et nous espérons que Barack OBAMA sera du côté de la justice, et que son héritage sera celui de quelqu’un qui s’est battu pour les droits des personnes transgenres, et qui n’aura pas éteint une des étoiles les plus brillantes de notre communauté», déclarait récemment l’avocat de Chelsea Manning, Chase Strangio."

Cette commutation de peine a aussitôt suscité une avalanche de réactions, devenant rapidement le sujet le plus mentionné sur Twitter. «VICTOIRE», a tweeté WikiLeaks, dont le fondateur Julian Assange a remercié «tous ceux qui ont fait campagne» pour la clémence en faveur de Chelsea Manning. «Votre courage et votre détermination ont rendu l’impossible possible», a salué Assange, qui se retrouve désormais dans une position complexe. «Si Obama accorde sa clémence à Manning, Assange acceptera une extradition vers les Etats-Unis en dépit du caractère inconstitutionnel du dossier du DoJ» (département de la Justice), annonçait en effet WikiLeaks sur Twitter le 12 janvier. "

"Au sein de l’administration Obama, la décision de commuer la peine de Chelsea Manning n’a pas fait l’unanimité. Selon une source militaire citée par CNN, le secrétaire à la Défense, Ash Carter, y était notamment opposé. «L’ensemble de la communauté du renseignement est découragée par cette utilisation inexplicable du pouvoir exécutif», a confié ce haut responsable, jugeant la décision du président «profondément hypocrite compte tenu de la dénonciation par Obama du rôle de Wikileaks dans le piratage du parti démocrate».

"Dans le camp républicain, la décision du président sortant a suscité une levée de boucliers. «C’est tout simplement scandaleux. La trahison de Chelsea Manning a mis des vies américaines en danger et exposé certains des secrets les plus sensibles de notre nation. Le président Obama laisse derrière lui un dangereux précédent en montrant que ceux qui compromettent notre sécurité nationale ne seront pas tenus responsables de leurs crimes», a tonné dans un communiqué le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan."

 

Commenter cet article