Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michael Jeaubelaux

Quand j'ai montré ces photos comme faisant partie d'une campagne publicitaire, tous ont été outrés, et personne n'habite à la campagne! Un de mes collègues de travail a immédiatement réagi en disant que si ses enfants devaient être exposés à ces photos ils porteraient plainte immédiatement.

Mais pour la "bobocratie" LGBT parisienne, ce genre de réactions sont incompréhensibles, tout comme pour les ministres qui sévissent dans le gouvernement de "HOLLANDE 1er".

Trois plaintes ont ainsi été déposées à Laval, a priori par des riverains, contre cette propagande. Et elles ont été prises très au sérieux par le procureur, qui a ouvert une enquête. Vendredi dernier, Muriel Briffault, directrice animation réseau de Aides, a été convoquée au commissariat pour répondre à quelques questions sur ses affiches. "Le parquet nous a même d'ores et déjà demandé de les retirer". L'association est accusée, au titre de l'article 227-24 du code pénal, de "diffusion d'un message violent ou pornographique contraire à la dignité, accessible à un mineur". Délit passible de trois ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende." Elle a refusé de retirer les affiches comme le lui demandait la Justice...

Selon AIDES, ces photos étaient "destinées à améliorer le regard sur les personnes séropositives"(!) 

Pour AIDES, "l'amour" qu'il soit entre hommes ou entre homme et femme se fait toujours " par derrière"..."vous avez dit bizarre"? "Lapsus révélateur"? Il semble que la sodomie soit le seul mode de copulation qu'AIDES veuille mettre en avant, pourquoi?

Que ces gens se contentent d'afficher leurs photos dans le Marais à Paris et se sera déjà bien ... mais qu'ils arrêtent de polluer les esprits par leurs images pornos (même si elles ne correspondent pas à la définition juridique de la pornographie...comme le pourrait-elles quand deux personne sont accouplées, on ne voit pas leurs organes génitaux!) et en particulier ceux des enfants, en réalité, sont au pouvoir des obsédés sexuelles, des dépravés...DSK n'étant que la partie "immergée de l'iceberg"!

Les "braves gens" ont été jusqu'à maintenant très patients, c'est tout à leur honneur, mais "à force de tire sur la corde, à la fin elle se casse"... Les exhibitionnistes patentés , nourris aux subventions feraient bien de méditer ce proverbe de la "sagesse populaire"... le "retour de bâton" pourrait bien être violent...

Commenter cet article