Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


Au fou! "Le Danemark - membre de "L'UE" va établir un ambassadeur auprès des GAFA. (GOOGLE, APPLE, FACEBOOK, AMAZON)!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 3 Février 2017, 22:23pm

"Mieux vaut se soumettre que de combattre" j'ignorai que telle est la devise du Danemark! Ainsi au lieu de combattre "les forces de l'argent" que sont ces multinationales américaines grandes fraudeuses devant l'Eternel...le Danemark s'avoue vaincu sans même tenter de combattre! Il est temps au contraire que les Nations et les Etats combattent vaillamment ces puissances sournoises qui ne pensent qu'à asservir l'humanité toute entière pour leur  plus grand profit! Contre ces puissances une alliance planétaire devraient se nouer, car les GAFA représentent un plus grand danger pour notre Humanité que l'Etat Islamique (créer par qui et pour les intérêts de qui?...)!

Lire l'intéressant article du FIGAROVOX - http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/02/02/31002-20170202ARTFIG00113-les-gafa-eleves-au-rang-de-puissance-diplomatiqueou-la-tyrannie-des-geants-du-web.php

Extraits : 

FIGAROVOX/TRIBUNE - Le Danemark va établir un ambassadeur auprès des GAFA. Pour Marc Rameaux, en leur accordant la reconnaissance due à un Etat, Copenhague leur donne la possibilité d'agir en toute impunité car «la valise diplomatique dépasse les meilleurs algorithmes de cryptage».


Marc Rameaux est Directeur de projet dans une grande entreprise industrielle. Il est l'auteur de Portrait de l'homme moderne. Vous pouvez également retrouver ses chroniques sur son blog: Le troisième homme.


L'annonce peut paraître exotique et relever du coup de communication: le Danemark s'apprête à nommer un ambassadeur auprès des GAFA, les titans du domaine numérique, en considérant ceux-ci au même rang qu'une nation constituée.

"Le titre d' «ambassadeur» ne revêt pas le caractère symbolique employé dans les cercles digitaux: l'idée émane d'Anders Samuelsen, ministre des Affaires étrangères du Danemark, relayée par le fort sérieux quotidien danois «Politiken» et en France par «Les Echos». Il ne s'agit donc pas de la version imagée que l'on rencontre fréquemment dans le commerce digital, mais de la nomination d'un véritable diplomate ayant rang d'ambassadeur.

Ainsi les GAFA commencent à être reconnues non comme seules entités économiques, mais comme puissances politiques, au même titre que le pouvoir exécutif d'une nation. Comme le souligne Vincent Giret, ce type d'information est l'exemple même du «signal faible», ces événements qui passent inaperçus mais sont annonciateurs de bouleversements majeurs."

L'élévation au statut d'une nation selon Anders Samuelsen est donc établie sur le seul critère de la puissance financière, non sur celui d'une histoire politique, d'une constitution ou d'un projet de la res publica.

Le danger d'une telle situation n'échappe à personne, renvoyant à toutes les formes possibles du conflit d'intérêts. Trois exemples illustrent les redoutables dérives auxquelles cette collusion peut donner lieu:Le projet de numérisation frénétique de tout document par Google sous le nom de Google Books, entamé dès 2004 et encore vivace, montrait comment une société privée pouvait s'emparer du fonds culturel le plus ancien de n'importe quel pays du monde, y compris le nôtre. Ce n'est qu'au prix des batailles juridiques et économiques les plus rudes que les enluminures des monastères français archivées à la BNF ne tombèrent pas entre les mains du géant de Mountain View dans leur version numérique.

Les premières conditions que voulait imposer Google dans sa boulimie de numérisation étaient celles auxquelles un Gérard COLLOMB (Note M.J. : Grand soutien du "candidat UBER", E.MACRON de la présidentielle!...qui de ce point de vue n'a rien à envier à FILLON! ) céda pour la bibliothèque municipale de Lyon, la deuxième de France: pour les ouvrages libres de droits, incluant donc des manuscrits anciens, Google prenait à sa charge la numérisation, en échange d'une exclusivité sur la version digitale pendant 25 ans! Une forme à peine masquée de dumping sur les fonds culturels de notre histoire

(..)

Le second effet de levier dévastateur d'une reconnaissance diplomatique des GAFA proviendrait de leurs fameuses réserves financières, cet appoint de cash immédiatement disponible leur permettant d'absorber et digérer toute start-up prometteuse qui pourrait un jour leur faire de l'ombre.

(..)

Imaginons maintenant qu'elles disposent de la reconnaissance diplomatique de la part d'états constitués. L'emploi des réserves financières ne connaîtrait plus aucune limite. La collusion entre intérêts économiques et relations diplomatiques ferait monter à des niveaux insoutenables la tentation d'en réserver une petite partie pour corrompre les homologues aux affaires étrangères, reconnus cette fois non comme des acteurs publics mais comme des pairs. Pourvues du levier diplomatique, les GAFA ressembleraient rapidement à l'Arabie Saoudite ou au Qatar dans leur mode de relation avec les nations réelles.

Enfin, le troisième effet pervers d'une telle reconnaissance serait sa collusion avec l'intelligence économique. Il n'est un secret pour personne que le fameux programme Prism de la NSA, né au départ pour des raisons de sécurité militaire et de surveillance d'activités terroristes, fut rapidement détourné à des fins commerciales. Le temps d'avance que constitue le renseignement fut employé pour favoriser des entreprises américaines lorsque de gros contrats internationaux étaient à décrocher.

C'est ce type d'abus, avec celui de la surveillance de la vie privée, qui fit sortir des rangs un Edward Snowden, dont il sera reconnu un jour qu'il est un champion de la liberté telle que les pères fondateurs de Philadelphie l'avaient initialement conçue. Les apprentis sorciers œuvrant actuellement au Danemark ont trouvé leur Hamlet, montrant qu'il y a quelque chose de pourri au royaume du digital, de par les poisons distillés dans les grandes oreilles de la surveillance numérique."

(..)

Cette synthèse parfaite de la tyrannie douce de Tocqueville et de la société du spectacle de Debord nous pend au nez si nous ajoutons à la force de frappe financière des GAFA la reconnaissance due à un état: pour opérer en toute impunité, la valise diplomatique dépasse finalement les meilleurs algorithmes de cryptage."

A bon entendeur salut! La limitation du Pouvoir des Multinationales est une urgence absolue pour l'Humanité, or nécessité fait loi! Seuls des hommes de la trempe de POUTINE (et de TRUMP qui a su vaincre sans leur argent...) pourraient nous libérer de cette emprise tentaculaire et asservissante!

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents