Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michael Jeaubelaux

"Le 15 janvier dernier, un pasteur et 8 chrétiens ont été portés disparus après l’attaque perpétrée par un groupe musulman, durant une réunion de prières. Les 90 hommes attaquants ont fait irruption dans la réunion de prières de l’église Katira, ont enfermé la congrégation, battu les 80 membres présents avec des bâtons et violé 15 femmes, d’après les sources locales.Le pasteur de l’église, Moses Mutasa se trouvait dehors en train de discuter avec des visiteurs étrangers. Le pasteur Musa Mukenye, responsable de plusieurs églises de la région Iki-iki, confie au autorités locales et à la police, ne pas savoir ce qu’il est advenu de lui : “Nous ne savons pas ce qui est arrivé à notre pasteur, il a pu être tué ou fait otage.”

La plupart de ceux qui ont été enfermés dans l’église étaient des femmes. La police est arrivée 2 heures après que l’assaut ait commencé. Plusieurs membres ont été blessés alors qu’ils tentaient de fuir. Les assaillants étaient des musulmans de la région. La police a trouvé sur les lieux de l’attaque des tracts accusant le pasteur de convertir les musulmans, menaçant de faire d’autres attaques.

Le 22 janvier, et alors que les tensions montaient, une réunion a été organisée entre les représentants des différentes religions, chrétiens, musulmans, et les dirigeants de la police locale. Les chrétiens planifiaient de détruire la mosquée locale, mais le pasteur Mukeyne, a plaidé pour une attitude de pardon et de retour au calme. Il a ajouté: “ Il faut laisser la justice aux autorités. Cet acte est mauvais, et la police ne devrait pas tarder à arrêter les attaquants et à les livrer à la cour.”