Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


"JUSTICE" COMPLICE DU CRIME - Bobigny : des policiers attaqués au couteau, l’agresseur libéré!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 17 Février 2017, 14:50pm

“Aujourd’hui vous pouvez attaquer un policier, vous ne serez pas puni”

L’homme comparaissait pour avoir attaqué des policiers à coups de couteau. Il est ressorti libre du tribunal, ce mercredi 15 février, relate Europe 1. Dans le contexte actuel des tensions existant entre les émeutiers de banlieues et les policiers, cette décision est loin d’être anodine.L’individu, âgé de 46 ans, dealer présumé selon des informations d’Europe 1, a été interpellé le 18 décembre à Saint-Denis (93). Il a sorti un couteau de 20 centimètre alors que les policiers tentaient de l’arrêter. Grâce à son gilet pare-balle, le policier a pu éviter une blessure au cou et lui et ses collègues ont pu le maîtriser.

Après une garde à vue et une comparution immédiate, l’agresseur a demandé un délai pour préparer sa défense, il a donc été placé en détention provisoire durant deux mois. Jusqu’à ce mercredi 15 février. Le procureur de la République a requis trois ans de prison ferme pour les faits de “violences avec armes sur les policiers”.

Mais le juge a préféré ne prononcer qu’une contrainte pénale, c’est-à-dire huit mois de mise à l’épreuve, toujours selon Europe 1. Mercredi dernier, l’agresseur au couteau est donc ressorti libre.

Pour le secrétaire général du syndicat de police Alliance, cette décision “est plus que choquante, c’est inacceptable, c’est inadmissible. Aujourd’hui vous pouvez attaquer un policier, vous pouvez tenter de le tuer et vous ne serez pas puni”, d’après des propos recueillis par Europe 1. Heureusement, le parquet de Bobigny a fait appel de cette décision.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents