Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


LE MONDE DE MACRON - Le rapport enterré qui accable Jean-Paul DELEVOYE, celui qui a refusé de prendre en compte la pétition de La Manif Pour Tous signée par 700 000 électeurs, un proche d'Emmanuel MACRON!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 3 Mai 2017, 21:49pm

CESE. Jean-Paul DELEVOYE, proche d'Emmanuel MACRON et président du Conseil économique, social et environnemental de 2010 à 2015, est mis en cause par un rapport dont la publication avait été reportée sine die.

C'est un rapport qui avait été soigneusement enterré. Commandé par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) au cabinet Technologia, il devait évaluer l'état de l'institution après cinq années de présidence de Jean-Paul DELEVOYE, devenu depuis président de la commission nationale d'investiture du mouvement En Marche !. Mais le contenu en avait été jugé tellement explosif que la direction avait préféré l'enterrer.

Des conditions de travail “anxiogènes” pour plus de la moitié des salariés

Après plusieurs années passées dans l'oubli, le site Internet L'œil pour le dire a retrouvé sa trace et en a publié le contenu mercredi. Le portrait qu'il brosse des années DELEVOYE est accablant : “climat délétère” marqué par la “désillusion” et la “démotivation”, organisation “aux rouages bloqués”, “mépris des agents”, les qualificatifs peu élogieux ne manquent pas. Les salariés dénoncent notamment une ambiance “tendue” (pour 62 % d'entre eux), “conflictuelle” (58 %), “anxiogène” (53 %) ou encore “malveillante” (30 %).

Si cela ne suffisait pas, Technologia dénonce également la double casquette de DELEVOYE, à la fois Président du CESE et maire de la ville de Bapaume (jusque début 2014). Le rapport relève ainsi une “confusion des missions et des moyens due à la détention en parallèle d'un mandat électif”, en clair la possible utilisation des moyens du Conseil pour servir les intérêts électoraux. “On a l'impression qu'il est juste venu pour se servir et pas pour servir cette assemblée”, dénonce un salarié cité dans le rapport.

Des critiques qui pourraient coûter cher à Emmanuel MACRON

A elles seules, ces critiques pourraient déjà coûter cher au président de n'importe quelle organisation. Adressées à un proche d'Emmanuel Macron, elles font encore plus mal : DELEVOYE, élu à divers échelons politiques depuis 1980, était déjà loin d'être l'incarnation du renouvellement en politique. Il semble désormais ne plus incarner non plus la probité voulue par son candidat à la présidentielle.

Source Valeurs Actuelles.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents