Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michael Jeaubelaux

Que ce soit en Egypte, à Manchester, à Londres, à Paris, à Nice, ...les criminels se réclament toujours de la même religion..."de paix et de tolérance"...et surtout n'allez pas faire d'amalgame... A Paris certains coreligionnaires organisent des camps colloques ou festivals "interdit aux blancs"...vu leur emprise sur la société française, les réactions sont a peu près nulles...et font "polémique"... les français ont voulu MACRON, ils subiront les islamistes... ils l'auront voulu!

"Bani Mazar (Egypte) (AFP) - Les hommes masqués ont ordonné aux chrétiens se rendant dans un monastère de descendre de l'autocar et d'abjurer leur foi, ont raconté les rescapés de l'attaque perpétrée vendredi en Egypte.

"Ils leur ont demandé de renier leur foi chrétienne, un à un, mais tous ont refusé", lâche dans un souffle père Rashed.

Alors les hommes armés les ont froidement abattus, en leur tirant dans la tête."

 

Les chrétiens ont de nouveau été visés en Égypte où au moins 26 personnes dont nombre d'enfants ont été tuées vendredi par des hommes armés et masqués alors qu'ils se rendaient en autobus dans un monastère copte. (Source AFP)

Cette attaque, dans la province de Minya, intervient alors que la branche égyptienne du groupe djihadiste État islamique (EI) mène depuis plusieurs mois une campagne contre la minorité copte en Égypte. L'EI s'est en effet engagé à multiplier les attaques contre ces chrétiens qui représentent environ 10% des quelque 90 millions d'Égyptiens. Selon le ministère de l'Intérieur, les assaillants étaient à bord de trois camionnettes quand ils ont attaqué l'autobus qui amenait les passagers au monastère de Saint-Samuel, à plus de 200 km au sud de la capitale. Ils ont ensuite pris la fuite. D'après le porte-parole du ministère de la Santé, Khaled Megahed, cette attaque a fait 26 morts et 25 blessés. La télévision d'État a cité un responsable de ce même ministère expliquant qu'un «grand nombre» de victimes étaient des enfants. Les hommes masqués ont ouvert le feu «à l'arme automatique», a indiqué à la télévision d'État le gouverneur de la province de Minya, Essam el-Bedawi. Des images de la télévision d'État ont montré un autobus criblé d'éclats de balles et aux fenêtres et pare-brise complètement détruits.La police a mis en place des points de contrôle sur la route où l'attaque a eu lieu, d'après M. Bedawi.Al-Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite basée au Caire, a rapidement condamné l'attaque qui a eu lieu à la veille du début du ramadan, le mois de jeûne musulman. Le grand imam Ahmed Al-Tayeb l'a qualifiée d'«inacceptable» et affirmé qu'elle visait à déstabiliser l'Égypte.

(..) "

Commenter cet article