Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


CENSURE - "RICHE" de Claudio CAPEO bientôt interdite par le CSA ?

Publié par Michael Jeaubelaux sur 16 Juillet 2017, 07:10am

En effet, Le Guru EM (MACRON) et ses marionnettes-disciples ont annoncé qu'ils entendaient légaliser "La PMA Sans Père Pour Toutes" remboursée par l'Assurance-Maladie, pour toutes les femmes qui le souhaiteraient. 

Or qu'elle soit lesbiennes ou célibataires, tous ces enfants nés par insémination artificielle avec donneur anonyme, n'auront pas de père (par la volonté de leur mère et du "Législateur" avec la bénédiction du CCNE.)

Une telle chanson à la gloire de la relation Père-Fils pourra donc être jugée par le CSA "«susceptible de troubler» des femmes ayant eu recours à la "PMA sans Père" et "stigmatiser" leurs enfants! Le CSA pourra ainsi invoquer  le risque de  "discrimination"  des enfants sans père ("Pauvre d'un père") par la volonté de leur mère , et la possibilité que la diffusion de cette chanson trouble aussi la relation de ces mère avec leur fils, et également provoquer leur discrimination dans la cour de l'école et la souffrance de ces enfants "qui ne sont pas responsables des choix faits par les adultes".

Il en avait été ainsi pour le clip "Chère future Maman" tournée avec des enfants atteint par la Trisomie 21 et condamné par le CSA (Condamnation validée par le Conseil d'Etat)!

Voulez-vous vraiment que "RICHE" soit interdite de diffusion?

NON? Alors ne tardez pas à vous mobilisez contre la légalisation de la "PMA sans père pour toutes"!

 

Paroles de "RICHE" (prochainement interdites d'expression par le CSA?)

Les mots "potentiellement stigmatisants" sont mis entre crochets [ ]

Il y aura les jours avec, les jours sans 
Les amis qui retourneront leur veste en un rien de temps 
Des jours de peine qui nous enchaînent et les tourments 
Les amours chiennes 
A l'âge où on renie son père, tu me renieras 
Et moi je ne ferai pas de manières, pas de cinéma 
Tu me diras merde, des claques se perdront c'est comme ça 
Je faisais la même 

Tu seras peut-être pas le meilleur mon fils 
Mais pourtant moi, je serai fier 
A quoi ça sert d'être riche 
Quand on est [riche d'être père ]
Tu seras peut-être pas le plus fort mon fils 
Mais à deux, on sera millionnaire 
Que je sois pauvre ou bien riche 
[Tu seras riche d'un père ]
[Tu seras riche d'un père ]


Les années passeront vite, on rejouera 
Les anniversaires, les Noël, et caetera 
Comme tous les soirs y'aura ta mère qui attendra 
Que tu reviennes 
Quand j'aurai besoin de toi, où seras-tu ? 
Quelque part en voyage, sur une plage, répondras-tu 

Je rêverai de ton visage, je ne saurai plus 
Quel est ton âge 

Tu seras peut-être pas le meilleur mon fils 
Mais pourtant moi, je serai fier 
A quoi ça sert d'être riche 
[Quand on est riche d'être père ] 
Tu seras peut-être pas le plus fort mon fils 
Mais à deux, on sera millionnaire 
Que je sois pauvre ou bien riche 
[Tu seras riche d'un père ]
[Tu seras riche d'un père ]


Mon petit empereur ne deviens pas un grand homme 
Sois juste un homme, grand 
C'est suffisant 

Tu seras peut-être pas le meilleur mon fils 
Mais pourtant moi, je serai fier 
A quoi ça sert d'être riche 
[Quand on est riche d'être père ]
Tu seras sûrement pas le plus fort mon fils 
Mais à deux, on sera millionnaire 
Que je sois pauvre ou bien riche 
[Tu seras riche d'un père ]
[Tu seras riche d'un père ]

+ VIDEO Un clip diffusé en 2014 était «susceptible de troubler» des femmes ayant eu recours à l'IVG, selon le Conseil d'Etat.

Le Conseil d'Etat a tranché. Le clip intitulé « Chère future maman ", diffusé sur certaines chaînes de télévision à l'occasion de la journée mondiale de la trisomie 21 en mars 2014, ne constituait pas un « message d'intérêt général ".

Des jeunes atteints de trisomie 21 et deux associations, dont une anti-IVG, avaient déposé un recours contre le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui avait fait stopper la diffusion du court film. Les requérants accusaient le CSA d'avoir « porté atteinte à leur liberté d'expression ».

A l'occasion de la journée mondiale de la trisomie 21 en mars 2014, les chaînes de télévision M6, D8 et Canal+ avaient diffusé un court film intitulé « Chère future maman » mettant en scène des personnes trisomiques expliquant leur bonheur de vivre malgré leur handicap.

Le film, soutenu entre autres par la fondation anti-IVG Jérôme Lejeune et par le Collectif les amis d'Éléonore, mettait en scène des personnes trisomiques expliquant leur bonheur de vivre malgré leur handicap. Diffusé sur M6, D8 et Canal+, les téléspectateurs avaient été nombreux à réagir se disant choqués par le message. Le CSA avait quelques mois plus tard mis en garde les chaînes de télévision et leur avait demandé de ne plus diffuser le clip.

L'IVG en question

La réglementation prévoit que ne peuvent être diffusés, pendant les séquences publicitaires, que des messages publicitaires ou, par dérogation, des « messages d'intérêt général ».

Or, le gendarme de l'audiovisuel, tout en reconnaissant que le film apportait une contribution positive à la lutte contre la stigmatisation des personnes handicapées, a estimé qu'il ne constituait pas un « message d'intérêt général ».

En effet, selon le CSA, dès lors qu'il se présente comme adressé à une femme enceinte, il est « susceptible de troubler » des femmes ayant eu recours à l'IVG.

Dans sa décision rendue jeudi, le Conseil d'Etat juge que la présentation d'un point de vue positif sur la vie personnelle et sociale de jeunes atteints de trisomie répond à un objectif d'intérêt général.

Il estime toutefois que « le CSA n'a, dans l'exercice de son pouvoir de régulation, commis aucune erreur de qualification juridique ni aucune erreur de droit " en estimant que la diffusion du film dans le cadre d'écrans publicitaires était « inappropriée ". Il a donc rejeté les recours dont il avait été saisi.


En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/10/11/2016/lesechos.fr/0211484189538_clip-sur-la-trisomie-21---le-conseil-d-etat-valide-la-censure-du-csa.htm#EiwkrFCBvvRmoKL7.99

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents