Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


ISLAMISTO-COLLABORATION - " Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes " censurée à chez AUBRY, à Avignon et ailleurs!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 13 Juillet 2017, 14:46pm

"Les mots du directeur de Charlie Hebdo, assassiné lors des attentats de janvier 2015, dérangent encore. L'adaptation théâtrale de Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes a été annulée par l'université Lille II. Le président de cette dernière évoque des «risques de débordements».

Une lecture spectacle du texte de Charb intitulée Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes a été annulée à Lille.

Le spectacle qui devait être suivi d'un débat avec Marina Bret, DRH de Charlie Hebdo, devait avoir lieu mardi dernier à l'Antre 2, une salle appartenant à l'université Lille 2. Il a été déprogrammé. Le président de Lille-2, Xavier Vandendriessche, a justifié son choix dans La Voix du Nord, évoquant sa crainte de «débordements»: «Ce n'est pas ma philosophie, ma philosophie c'est d'ouvrir les portes. Mais j'ai craint les débordements, le climat et l'ambiance sont si lourds. Je sais qu'on est un peu complice en agissant de la sorte et ça m'emmerde, mais j'ai préféré annuler ou plutôt reporter. Ce qui est une facilité de vocabulaire, même si qui peut dire quelle sera la situation en septembre ou octobre?»

Malaise dans les milieux antiracistes

La Maison régionale de l'environnement et des solidarités (MRES) de Lille qui devait accueillir le spectacle le 2 mai, a décidé d'annuler aussi, car «la LDH et le MRAP (qui sont à la MRES) n'ont pas soutenu la tenue d'un tel rendez-vous», indique le directeur.

«À la Ligue des droits de l'Homme, les militants craignaient de cautionner au final la ligne politique mise en avant par Charlie depuis Val [NDLR: Philippe Val, ancien directeur de Charlie Hebdo très critique envers l'islam] et dont les prises de position sur la religion musulmane ne correspondent pas à l'idée que nous nous faisons de la laïcité», explique à La Voix du Nord Gérard Minet, secrétaire de la section lilloise de la LDH. [ La LDH islamocollabo bien connue!]

 Cette polémique est l'énième témoignage de la fracture qui agite les milieux antiracistes entre les tenants de l'islamophobie et ceux qui se refusent à employer un terme qu'ils estiment piégé.

Si la Ligue des droits de l'Homme dénonce régulièrement «l'islamophobie», SOS racisme et la LICRA y répugnent, dénonçant une instrumentalisation. Quant au MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples), il est profondément divisé depuis longtemps sur cette question.

Le texte de Charb, publié trois mois après son assassinat par les éditions de l'Echappée, et désigné comme son «testament», démonte la notion d' «islamophobie» et répond aux attaques incessantes que subissait Charlie Hebdo sur sa critique de l'islam. «Avoir peur de l'islam est sans doute crétin, absurde, et plein d'autres choses encore, mais ce n'est pas un délit», écrivait le caricaturiste. «Non, vraiment, le terme «islamophobie» est mal choisi s'il doit désigner la haine que certains tarés ont des musulmans. Il n'est pas seulement mal choisi, il est dangereux.»

Il n'y a pas qu'à Lille que le livre met mal à l'aise [ les couards et les collabos].

Le spectacle de Marika Bret et du metteur en scène Gérald Dumont ne trouve pas non plus sa place au festival off d'Avignon. Deux théâtres, l'Entrepôt et la Manufacture, avaient donné leur feu vert pour l'accueillir cet été, mais ils répondent aujourd'hui «aux abonnés absents».

Crainte d'actes terroristes ou peur de stigmatiser?

Les auteurs évoquent une «censure sécuritaire» dans La Provence. «La parole de Charb,on ne l'entend plus car il a été tué. Si on n'entend plus ses mots, il sera mort deux fois. Ça me rend triste et en colère», dit Gérald Dumont, dans La Voix du Nord.

Cette frilosité à jouer ce texte de Charb a suscité la réaction de plusieurs personnalités, comme le polémiste Raphaël Glucksman, et les philosophes Bernard Henri-Lévy et Raphaël Enthoven.

LIBERTÉ D’EXPRESSION

Quand les mots de Charb, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo tué en 2015, dérangent...

Drôle de climat autour de la lecture-spectacle du livre posthume du directeur du journal assassiné. Que ce soit par peur ou par opposition à la ligne de « Charlie », à Avignon ou à Lille, elle a été déprogrammée ou pas programmée du tout. Le metteur en scène et la DRH de Charlie tirent « la sonnette d’alarme ».

Par Laurent Decotte | 

Depuis plus d’un an, la lecture du texte de Charb est donnée dans des centres sociaux ou en milieu scolaire, comme ici, à Ostricourt, mais trouver des salles, «
c’est plus compliqué
». PHOTO LA VOIX.
Depuis plus d’un an, la lecture du texte de Charb est donnée dans des centres sociaux ou en milieu scolaire, comme ici, à Ostricourt, mais trouver des salles, « c’est plus compliqué ». PHOTO LA VOIX.

«  Ce n’est pas ma philosophie, ma philosophie c’est d’ouvrir les portes. Mais j’ai craint les débordements, le climat et l’ambiance sont si lourds. Je sais qu’on est un peu complice en agissant de la sorte et ça m’emmerde, mais j’ai préféré annuler ou plutôt reporter. Ce qui est une facilité de vocabulaire, même si qui peut dire quelle sera la situation en septembre ou octobre ?  »

Xavier Vandendriessche, président de Lille 2 assume avoir en responsabilité déprogrammé la lecture-spectacle du livre posthume de Charb, Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes, qui devait être donnée ce mardi 21 mars à l’Antre 2, à Lille, une salle qui appartient à l’université. Le spectacle devait être suivi d’un débat auquel devait participer Marika Bret, DRH de Charlie Hebdo et à l’origine de l’assentiment des parents de Charb à la publication de ce texte, trois mois après la tuerie.

«  Cela s’inscrit dans un contexte  », explique le metteur en scène lillois du spectacle, Gérald Dumont

. «  Depuis un peu plus d’un an, on la jouait en milieu scolaire et dans les centres sociaux, mais depuis qu’on cherche à la produire dans des salles, on sent que c’est compliqué.  »

 

 

Charb, tué en 2015, était le rédacteur en chef du journal satirique «
Charlie Hebdo
». PHOTO AFP.
Charb, tué en 2015, était le rédacteur en chef du journal satirique « Charlie Hebdo ». PHOTO AFP.

 

« Censure sécuritaire »

«  Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est Avignon  », poursuit Marika Bret. «  En collaboration avec l’équipe du journal, un projet est spécifiquement conçu pour le festival 2017  », expliquent M. Bret et G. Dumont dans une lettre ouverte aux élus. Pendant une dizaine de jours, après la lecture (« illustrée » de dessins de Charb), un échange avec des journalistes, des dessinateurs... est prévu. Le tout en cette année de 25e anniversaire du journal. «  Le projet a été présenté à plusieurs lieux du festival et a rapidement suscité un vif intérêt.

Puis il s’en est suivi un silence assourdissant, et les propos tenus de manière «non officielle» révélaient que la peur d’un potentiel danger expliquait un refus qui n’osait pas se nommer.  »

« La parole de Charb,on ne l’entend plus car il a été tué. Si on n’entend plus ses mots, il sera mort deux fois. Ça me rend triste et en colère  »,

Via ce courrier adressé entre autres à Xavier BERTRAND, Martine AUBRY (la compagnie est lilloise), Anne HIDALGO ou des grands directeurs de structures théâtrales, Gérald DUMONT et Marika BRET veulent «  tirer la sonnette d’alarme ». 

Ils dénoncent une«  censure sécuritaire  ». Mettent en avant l’utilité sociétale de ce texte «  ouvert  » et «  tolérant  ». «  Ça manque de courage. Et le courage ce n’est pas ceux qui disent «j’ai pas peur», c’est ceux qui disent «j’ai peur, mais j’y vais quand même» », s’indigne celle qui vit entourée d’officiers de sécurité.

«  La parole de Charb,on ne l’entend plus car il a été tué. Si on n’entend plus ses mots, il sera mort deux fois. Ça me rend triste et en colère  », poursuit le metteur en scène. Peut-être «  plus triste  » encore que la Ligue des droits de l’Homme puisse ne pas vouloir soutenir l’expression d’un homme mort à cause de ses idées .

La Ligue des Droits de l’Homme n’est plus « Charlie » ?

Le 2 mai, la maison régionale de l’environnement et des solidarités (MRES) à Lille n’accueillera pas la lecture-spectacle du livre de Charb. «  La LDH et le MRAP (qui sont à la MRES) n’ont pas soutenu la tenue d’un tel rendez-vous  », indique le directeur de la MRES. «  Au MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), il y a un débat au national pas encore tranché donc nous ne pouvions pas nous engager  », justifie Louisette Faréniaux du comité lillois. «  À la Ligue des droits de l’Homme, les militants craignaient de cautionner au final la ligne politique mise en avant par Charlie depuis Val et dont les prises de position sur la religion musulmane ne correspondent pas à l’idée que nous nous faisons de la laïcité  », explique, «  gêné  », Gérard Minet, secrétaire de la section lilloise de la LDH. L. D.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents