Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


INVASION MIGRATOIRE ISLAMISATION GOUVERNEMENT DES JUGES - Les repas sans porc obligatoires dans les cantines scolaires! Victoire pour Karim Achaoui "l'avocat des trafiquants de drogue"...et des islamistes de "Barackacity", radié du Barreau français pour avoir accumulé les infractions!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 28 Août 2017, 17:45pm

Hallucinant! Ainsi il est obligatoire selon le Tribunal administratif de Dijon de proposer des repas sans porc pour les élèves musulmans... dans "l'intérêt de l'enfant" et selon la "Convention des droits de l'enfant"! Et pourquoi pas des repas halal ou casher? Et pourquoi pas du poisson le vendredi pour les chrétiens! 

Ce gouvernement des juges et cette complicité avec l'islamisme est de plus en plus insupportable! 

Progressivement l'islamisation de la France se poursuit avec la complicité des juges! Ainsi même dans un établissement où il n'y a aucun musulman ou juifs, la cantine sera tenues de proposer des menus sans porc?!! Et comment la Mairie saura qu'il y a des enfants musulmans? Les élèves devront-ils déclarer leur religion? Est-ce bien compatible avec la laïcité dans le milieu scolaire qui refuse de prendre en compte la religion de l'élève? A l'évidence, NON!

 

"Cantines. Les enfants de Chalon-sur-Saône retrouveront bientôt des menus de substitution, sans porc. Au nom de “l’intérêt de l’enfant”…

Le tribunal administratif de Dijon a rendu sa décision. Il a purement et simplement annulé la décision de la ville de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) de supprimer, depuis 2015, les repas de substitution sans porc dans les cantines scolaires de la ville. Dans sa décision, le tribunal explique que “cette décision n’avait pas accordé, au sens de la convention internationale relative aux droits de l’enfant, une attention primordiale à l’intérêt des enfants”.

Pourtant voté à une large majorité en conseil municipal

En septembre 2015, à une très large majorité, le conseil municipal avait pourtant voté cette décision qui met fin aux repas de substitution au porc dans les cantines scolaires, servis depuis... 1984 ! Une décision du maire LR de la ville, Gilles Platret, qui avait soulevé une polémique." Source Valeurs Actuelles.

 

"Une dimension nationale»

De son côté, Philippe Petit, avocat de la ville de Chalon-sur-Saône, avait notamment regretté qu'avec les menus de substitution, les enfants étaient «fichés» et «regroupés par tables selon leurs choix». Avec la suppression des menus de substitution, «tous les élèves prennent leur repas en commun. C'est le sens de la laïcité à la française», avait déclaré l'avocat avant le rendu de la décision. Un argument que n'a pas retenu le juge administratif, qui considère que «la ville n'a pas démontré l'impossibilité d'une méthode alternative», comme le recours à des «questionnaires anonymisés» ou la mise en place d'un «self-service».

«Un self coûterait deux millions d'euros à la mairie. Quand le juge suggère ainsi une alternative, il franchit une limite, celle de la libre administration des collectivités locales, garantie par la constitution», s'insurge Gilles Platret.

Le jugement, précise la juridiction, a été prononcé «sans aucune position de principe à caractère général» et porte donc sur le seul cas particulier des cantines scolaires de Chalon-sur-Saône.

Une prudence que ne partage pas Nicolas Gardères, qui considère au contraire que «cette décision a une dimension nationale».

«Le juge a été effrayé par sa propre audace et n'a pas voulu toucher à la question de la laïcité», ajoute l'avocat, qui estime néanmoins que cette décision ouvre un «nouvel état du droit» jusqu'à ce qu'une cour administrative d'appel voire le législateur lui-même se prononcent».

«La Ligue de défense est coutumière de ces déclarations à l'emporte-pièce. Ce n'est pas moi mais le juge qui écrit que la décision porte seulement sur le cas d'espèce», s'exclame Gilles Platret qui voit dans la LDJM un «outil communautaire, fer de lance de cette idée qu'il y aurait des droits inhérents aux communautés au sein de la République française». Source Le Figaro

Une succession de condamnations

Le 28 novembre 2005, Karim Achoui est interpellé chez lui. L'Office central pour la répression du banditisme le soupçonne d'avoir contribué à l'évasion du braqueur Antonio Ferrara en 2003 de la maison d'arrêt de Fresnes. Mis en examen, il est condamné en décembre 2008 à sept ans d'emprisonnement et libéré sous caution en février 2009. Faisant appel de sa condamnation, l'avocat sulfureux est acquitté le 22 octobre 2010. L'Etat doit lui verser 600.000 euros de dommages et intérêts pour ces 52 jours passés en quartier d'isolement à la prison de Nanterre.

Mais cette condamnation a fini d'enterrer la réputation de l'avocat. Karim Achoui se lance dans l'édition de magazines ou dans la restauration avec le comédien Smaïn.

En 2011, il est condamné à un an de prison ferme pour "travail dissimulé" dans le cadre de cette activté.

L'affaire se répète en mai dernier, où il écope d'une amende de 10.000 euros pour ne pas avoir déclaré son "chauffeur" entre 2009 et 2010. Mais le plus dur pour lui reste certainement sa radiation du barreau de Paris en 2010, décision confirmée en janvier 2011, après la multiplication des infractions dont il s'est rendu coupable.

Retour par la fenêtre

Est-il interdit d'exercer son métier d'avocat en France? Peu importe pour Karim Achoui qui n'est pas prêt à renoncer: le 14 février 2014, il prête serment au barreau d'Alger, lui le Franco-Algérien. Une manière de revenir dans les tribunaux parisiens grâce à une convention entre les deux pays, qui permet aux avocats algériens de plaider en France, et inversement. Pour son grand retour, Karim Achoui s'offre une affaire médiatique, en défendant le chanteur Jean-Luc Lahaye face à Julie Pietri, qui l'attaque pour diffamation. 

Mais celui qui a été surnommé "l'avocat du milieu" pour avoir défendu escrocs et braqueurs, grosses pointures et personnalités publiques, mène désormais d'autres combats.

En avril dernier, il assurait sur France Info que sa fascination "pour les escrocs" était passée.

Aujourd'hui, Karim Achoui lutte auprès de l'association qu'il a créée, la Ligue de défense judiciaire des musulmans, ou défend Moussa, l'humanitaire, incarcéré au Bangladesh, qui appartient à la controversée association Barakacity. Son auto-critique repose sur un élément: "Je ne défendrai peut-être pas de la même manière toutes celles et ceux qui viendraient me solliciter".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents