Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


POLITIQUE CRIMINELLE - "L'Education Nationale, une machine à broyer" d'Isabelle DIGNOCOURT, un témoignange de plus sur ce scandale de la République qui consomme 50 milliards d'euros par an!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 28 Août 2017, 08:58am

Isabelle DIGNOCOURT ne fait que confirmer ce qu'avait dénoncer avant elle François-Xavier BELLAMY ou Jean-Paul BRIGHELLI ou Caroline BARJON: Dans l'école des "pédagogistes", il est interdit de transmettre...(mais pas d'endoctriner!)

 Les ravages du "pédagogisme" et de l'idéologie dénoncés par une enseignante. Depuis que BELKACEM n'est plus Ministre les langues se délient dans l'Education Nationale...mais les responsables des programmes sont encore là et il faudra encore beaucoup de temps pour assainir cette institution gangrénée de la tête aux pieds par l'idéologie "pédagogiste", "post-soixante-huitarde" et "LGBTiste"!

On souhaite "Bonne chance" au nouveau Ministre qui parait plein de "bon sens"... un "gros mot" dans cette institution, véritable usine à formater les élèves au "Gauchisme culturel" qui sévit depuis près de 50 ans!

 

"Le titre de votre livre est un violent constat : vous considérez l’Education nationale comme « une machine à broyer ». Pourquoi ?

C’est mon sentiment au bout de 25 ans d’enseignement. L’Education nationale est d’abord une machine à broyer les élèves. Je me suis clairement rendu compte qu’on nous poussait à leur en demander de moins en moins. Nous sommes sommés de nous transformer en animateurs et d’imaginer des leçons toujours plus amusantes et distrayantes, ce qui empêche tout approfondissement. Dès que la difficulté apparaît, on demande aux professeurs de la contourner, de faire autrement ou même de ne rien faire.

Or, je trouve extrêmement méprisant de faire croire aux élèves qu’ils seraient capables de moins de choses que nous au même âge. En agissant de la sorte, on ne les prépare pas à l’avenir et, surtout, on accroît les inégalités. Les élèves issus de milieux privilégiés s’en sortent en effet toujours mieux que les autres : c’est encore plus le cas aujourd’hui qu’il y a 20 ans."

Pour vous, le moment de révolte survient avec la réforme du collègede 2015. Qu’est-ce qui vous a poussé à exprimer votre ras-le-bol ?

Au départ, c’était uniquement la défense de ma matière, les lettres classiques. Mais très vite, je me suis aperçue que cette réforme allait bien au-delà et touchait mon métier dans son fondement même. Je ne retrouvais plus nulle part le fait de transmettre des connaissances. On nous parle systématiquement de « compétences » mais j’estime que c’est une fois que l’on a transmis des connaissances à l’élève qu’il pourra développer des compétences et être capable de réfléchir, de poser un regard critique sur la société qui l’entoure."

Plus sur https://www.marianne.net/societe/l-ecole-des-que-la-difficulte-apparait-demande-aux-profs-de-la-contourner

Qui sont les coupables, outre BELKACEM la dernière a avoir sévit?

Dans son dernier livre "Mais qui sont les assassins de l'Ecole? Anne BARJON a démasqué les fossoyeurs de l'école : René HABY, Lionel JOSPIN, François BAYROU, Jack LANG, ...Tous les ministres qui n'ont ni dénoncé, ni purgé, et qui se sont couchés!

Les idéologues : Pierre BOURDIEU, Philippe MEIRIEU, François DUBET... ! Les troupes de chocs chargées de détruire l'Ecole de la République : Les IUFM, l'Inspection Générale, etc... mais ces assassins ont des noms et des visages : Katherine WEINLAND, Anne VIBERT, , Roland GOIGOUX, Viviane BOUYSSE, Evelyne CHARMEUX, Alain BOISSINOT, Alain VIALA...

Aujourd'hui sont encore au pouvoir, Florence ROBINE (à la tête de la DGESCO), Michel LUSSAULT, (concepteur des nouveaux programmes, l'homme qui n'aime ni la nation ni les Lumières), Christian FORESTIER (qui sévit aussi à l'INSTITUT MONTAIGNE...)...TOUS ont officié auprès de la "destructrice en chef" : Najat BELKACEM!

Tous ces gens ont non seulement assassiné l'Ecole de la République, mais la FRANCE! Cela relève de la Haute-Trahison, et de la Cour Martiale! Ils devraient prier pour que la peine de mort ne soit jamais rétablie!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents