Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


LOBBY LGBT PMA GPA IDEOLOGIE DU GENRE EUTHANASIE SUICIDE ASSISTE ANTICATHOLICISME - Le milliardaire gay Pierre Bergé est mort.

Publié par Michael Jeaubelaux sur 8 Septembre 2017, 09:42am

Pierre Bergé est désormais face à son créateur, le Dieu de Miséricorde, le Dieu d'Amour... Lui seul sait qui est vraiment Pierre Bergé et la valeur de ses oeuvres...

Le Christ a commandé à ses disciples d'aimer et de prier pour leurs ennemis. C'est ce que je ferai ce matin par obéissance et avec l'aide de l'Esprit-Saint :

"Seigneur prends pitié de nous et de Pierre Bergé, Ô christ prends pitié de nous et de Pierre Bergé, Seigneur prends pitié de nous et de Pierre Bergé... car nous sommes tous pécheurs et nous ne devons de vivre qu'à ton immense miséricorde. Amen. "

Mais je n'irai pas jusqu'à écrire son éloge funèbre, ses nombreux amis et obligés s'en chargeront et jusqu'au plus haut niveau.

(Les lecteurs de ce site et tous les combattants pour la dignité humaine, contre le droit à l'enfant, à sa marchandisation, contre la dénaturation du mariage, la chosification des humains pour la satisfaction des désirs de quelques-uns connaissent par coeur les déclarations scandaleuses de Pierre Bergé, il est inutile de les rappeler, ils pourront facilement les retrouver sur ce site.)

 

Hymne à la Charité

1ère lettre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens (Chapitre13)

Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.
 
Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes,
si je n'ai pas la charité, je ne suis rien.
 
Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien.
 
La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n'est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil, elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s'irrite point, elle ne soupçonne point le mal, elle ne se réjouit point de l'injustice, mais elle se réjouit de la vérité; elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout.
 

La charité ne périt jamais.

 
Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra.
 
Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant.
 
Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu.
 

Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c'est la charité.

 
 
 
Introitus
Requiem aeternam dona eis, Domine ;
et lux perpetua luceat eis.
Te decet hymnus, Deus, in Sion,
et tibi reddetur votum in Jerusalem.
Exaudi orationem meam :
ad Te omnis caro veniet.
Requiem aeternam dona eis, Domine,
et lux perpetua luceat eis.

Le repos éternel, donne-leur Seigneur,
et que la lumière éternelle brille sur eux.
À Toi est due la louange, ô Dieu, dans Sion,
et que soient accomplis les voeux formés dans Jérusalem.
Exauce ma prière :
que tout être de chair vienne à Toi.
Le repos éternel, donne-leur Seigneur,
et que la lumière éternelle brille sur eux.

Kyrie eleison,
Christe eleison.

Seigneur, aie pitié,
Christ, aie pitié.
Dies irae, dies illa
solvet saeclum in favilla,
teste David cum Sibylla.
Quantus tremor est futurus,
quando judex est venturus,
cuncta stricte discussurus ?

Jour de colère, ce jour-là
qui réduira le monde en cendres,
comme l'annoncent David et la Sibylle.
Combien grand sera l'effroi,
quand le juge sera sur le point d'apparaître,
qui tranchera avec rigueur !

Tuba mirum spargens sonum,
per sepulchra regionum,
coget omnes ante thronum.
Mors stupebit et natura,
cum resurget creatura,
judicanti responsura.
Liber scriptus proferetur
in quo totum continetur,
unde mundus judicetur.
Judex ergo cum sedebit,
quidquid latet, apparebit :
nil inultum remanebit.
Quid sum miser tunc dicturus ?
Quem patronum rogaturus,
cum vix justus sit securus ?

La trompette éclatante répandant sa sonorité
parmi les tombeaux de l'univers,
rassemblera tous les hommes devant le trône.
La mort et la nature s'étonneront,
quand la créature ressuscitera,
pour rendre compte au Juge.
Le livre sera apporté,
dans lequel sera consigné
tout ce sur quoi le monde sera jugé.
Quand le Juge aura pris place,
tout ce qui est caché apparaîtra,
rien ne restera impuni.
Que dirai-je alors, malheureux que je suis ?
Quel protecteur invoquerai-je
quand le juste même ne sera pas sans crainte ?

Rex tremendae majestatis,
qui salvandos salvas gratis,
salva me, fons pietatis.

Ô Roi de majesté redoutable,
qui ne sauvez les élus que par la grâce,
sauvez-moi, source d'amour.

Recordare, Jesu pie,
quod sum causa tuae viae :
ne me perdas illa die.
Quarens me, sedisti lassus :
redemisti crucem passus :
tantus lagor non sit cassus.
Juste Judex ultionis,
donum fac remissionis
ante diem rationis.
Ingemisco tamquam reus :
culpa rubet vultus meus :
supplicanti parce, Deus.
Qui Mariam absolvisti,
et latronem exaudisti,
mihi quoque spem dedisti.  
Preces meae non sunt dignae :
sed tu bonus fac benigne,
ne perenni cremer igne. 
Inter oves locum praesta,
et ab haedis me sequestra,
statuens in parte dextra.

Souviens-toi, doux Jesus,
que je suis la cause de ta venue sur terre ;
ne me laisse pas aller à ma perte ce jour.
En me cherchant, tu t'es assis épuisé ;
tu m'as racheté par le supplice de la croix ;
que tant de souffrance ne soit pas inutile.
Juste Juge de la punition,
fais-moi don du pardon
avant le jour du compte (à rendre).
Je gémis comme un coupable ;
la faute rougit mon visage ;
celui qui implore, épargne-le, ô Dieu.
Toi qui as absous Marie
et exaucé le larron,
à moi aussi tu as donné l'espérance.
Mes prières ne sont pas dignes,
mais Toi, bon, fais avec bienveillance,
que je ne brûle pas au feu éternel.
Accorde-moi une place parmi les brebis,
et des boucs sépare-moi,
en me plaçant à (ta) droite.

Confutatis maledictis,
flammis acribus addictis :
voca me cum benedictis.
Oro supplex et acclinis,
cor contritum quasi cinis :
gere curam, mei finis.

Après avoir confondu les maudits,
les avoir conduits au feu éternel,
appele-moi avec les bénis.
Je prie, suppliant et prosterné,
le coeur broyé comme cendre :
prends soin de ma fin.

Lacrimosa dies illa
qua resurget ex favilla
judicantus homo reus.
Huic ergo parce, Deus :
Pie Jesu Domine,
dona eis requiem ! Amen.

Jour de larmes, celui-là,
quand renaîtra de ses cendres
l'homme coupable pour être jugé.
Épargne-le donc, ô Dieu,
Seigneur Jésus miséricordieux !
Donne-leur le repos ! Amen.

Domine Jesu Christe, Rex gloriae,
libera animas omnium fidelium
defunctorum de poenis inferni
et de profundo lacu :
libera eas de ore leonis ;
ne absorbeat eas tartarus,
ne cadant in obscurum :
sed signifer sanctus Michael repraesentet  
eas in lucem sanctam
Quam olim Abrahae promisisti
et semini ejus.

Seigneur Jésus Christ, Roi de Gloire,
délivre les âmes de tous les fidèles
défunts des peines de l'enfer
et du gouffre profond ;
délivre les de la gueule du lion ;
que l'abîme ne les engloutisse pas
et qu'elles ne disparaisse pas dans les ténèbres,
mais que Saint Michel les conduise
vers la sainte lumière
qu'autrefois vous avez promise à Abraham
et à sa postérité.

Hostias et preces, tibi
Domine, laudis offerimus :
tu suscipe pro animabus illis,
quarum hodie memoriam facimus.
Fac eas, Domine,
de morte transire ad vitam.
Quam olim Abrahae promisisti
et semini ejus.

Ces hosties et ces prières de louange
que nous t'offrons, Seigneur :
reçois-les pour ces âmes,
dont nous rappelons aujourd'hui le souvenir.
Fais-les passer, Seigneur,
de la mort à la vie.
Ainsi qu'autrefois Tu as promis à Abraham
et à sa postérité.

Sanctus, sanctus, sanctus,
Domine Deus Sabaoth !
Pleni sunt caeli et terra gloria tua.
Hosanna in excelsis.

Saint, saint, saint,
le Seigneur, Dieu des armées.
Les cieux et la terre sont remplis de ta gloire.
Hosanna au plus haut des cieux.

Benedictus qui venit in nomine Domini !
Hosanna in excelsis !

Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !
Hosanna au plus haut des cieux !

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi :
dona eis requiem.

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde,
donne-leur le repos.

Lux aeterna luceat eis, Domine,
cum sanctis tuis in aeternam :
quia pius es.    
Requiem aeternam dona eis, Domine ;
et lux perpetua luceat eis.
Requiem aeternam dona eis, Domine ;
et lux perpetua luceat eis.
Cum sanctis tuis in aeternam :
quia pius es.

Que la lumière éternelle luise pour eux, Seigneur,
en compagnie de tes saints, durant l'éternité,
parce que tu es bon.
Le repos éternel, donne-leur Seigneur,
et que la lumière éternelle brille sur eux.
Le repos éternel, donne-leur Seigneur,
et que la lumière éternelle brille sur eux.
En compagnie de tes saints, durant l'éternité,
parce que tu es bon.




Source: ACJ Orsay (page supprimée ou déplacée)
 

Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! 
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles.
Amen.

Thomas Tallis' "Magnificat" The Magnificat (Latin: [My soul] magnifies) — also known as the Song of Mary or the Canticle of Mary — is a canticle frequently sung (or spoken) liturgically in Christian church services. It is one of the eight most ancient Christian hymns and perhaps the earliest Marian hymn. Its name comes from the first word of the Latin version of the canticle's text. The text of the canticle is taken directly from the Gospel of Luke (Luke 1:46-55) where it is spoken by the Virgin Mary upon the occasion of her Visitation to her cousin Elizabeth. In the narrative, after Mary greets Elizabeth, who is pregnant with the future John the Baptist, the child moves within Elizabeth's womb. When Elizabeth praises Mary for her faith, Mary sings what is now known as the Magnificat in response.

Ave Maria

Ave Maria, gratia plena
Dominus tecum 
Benedicta tu in mulieribus ;
Et benedictus fructus ventris tui, Jesus !
Sancta Maria, Mater Dei,
Ora pro nobis, peccatoribus,
Nunc, et in ora mortis nostræ.

Amen


Je vous salue Marie

Je vous salue, Marie
pleine de grâces ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Hommages de ses amis et obligés : 

 

Emmanuel Macron 

 
✔@EmmanuelMacron

Il fut du côté des artistes, des opprimés, des minoritaires. En Pierre Bergé disparaît un passeur, un militant ; une mémoire du siècle.

 
Mort de Pierre Bergé : François Hollande salue "une personnalité exceptionnelle", "un homme de grande culture"
 

Homme de passion,de culture,mécène si généreux,engagé,républicain,Pierre Bergé etait un ami fidèle.Il laisse un vide immense dans nos cœurs

 

Au revoir Pierre. Homme libre, créateur de génie, provocateur sincère. Merci pour ton soutien sans faille dans tous mes combats.

Pierre Bergé nous a quittés. Ses luttes ont contribué au patrimoine moral de l'insoumission. https://www.facebook.com/JLMelenchon/posts/10155757675293750 …

 
Jacques Attali 
 

✔@jattali

 

 

Je rends hommage à l'engagement de Pierre Bergé pour le #sidaction et aussi pour que vivent les mémoires de #Zola et de #Cocteau

 

 

C'est avec une infinie tristesse que j'apprends la mort de Pierre Bergé. Je perds un ami. La France perd un homme d'exception.

Adieu Pierre,merci infiniment de tout ce que tu as fait ,merci de l intensité de notre lien.Tu vas tellement manquer

 

 

Tristesse : mort de un homme de caractère, un immense militant contre le et pour l'égalité. Et tant d'autres choses...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents