Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


PROPAGANDE ISLAMIQUE - Birmanie : Aung San Suu Kyi dénonce « un iceberg de désinformation » sur le drame des Rohingya.

Publié par Michael Jeaubelaux sur 7 Septembre 2017, 12:34pm

"Aung San Suu Kyi est sortie de son silence. La chef du gouvernement birman et Prix Nobel de la paix a dénoncé, mercredi 6 septembre, « un iceberg de désinformation » à propos des violences commises contre les musulmans rohingya dans son pays. « Ce genre de fausse information est seulement la partie émergée d’un énorme iceberg de désinformation créé pour générer des problèmes entre les différentes communautés et promouvoir les intérêts des terroristes », a déclaré Mme Suu Kyi, lors d’un échange téléphonique avec le président [Dictateur islamiste] turc Recep Tayyip Erdogan publié par son service de presse.

Aung San Suu Kyi se référait à la publication de photos à l’authenticité douteuse publiées fin août par le vice-premier ministre turc Mehmet Simsek,  [ Islamiste turc ] qui dénonçait un « nettoyage ethnique ». Il avait retiré les photos, mais l’affaire fait scandale en Birmanie, où la majorité bouddhiste, dont fait partie Aung San Suu Kyi, accuse la communauté internationale, notamment les médias étrangers, d’avoir un parti pris pro-rohingya.

En onze jours, près de 125 000 personnes, pour la plupart des musulmans rohingya, ont fui les violences en Birmanie pour se réfugier au Bangladesh voisin, selon les derniers chiffres de l’ONU. Les combats entre rebelles musulmans et forces birmanes ont fait, depuis le 25 août, au moins 400 morts, quasiment tous musulmans.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/09/06/birmanie-aung-san-suu-kyi-denonce-un-iceberg-de-desinformation-sur-le-drame-des-rohingya_5181595_3216.html#PQ1op0W8SBIdUWI4.99

(Rappel Le Pakistan et le Bangladesh sont deux états musulmans créés après l'indépendance de l'Inde pour les musulmans indiens)

 

"Des combats entre l’armée birmane et l’Armée de secours aux Rohingyas de l’Arakan (Asra) ont fait une centaine de morts depuis le 25 août. Plus de 80 000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh voisin.

Les ressources au cœur du conflit

S’appuyant sur des enquêtes menées par l’Ansor depuis 2014 en Birmanie, Yaqut estime qu’une des raisons principales de ces violences tient à l’énorme potentiel de ressources en pétrole et en gaz naturel dans l’État de l’Arakan, où vivent les Rohingyas.

Cette manne attise les convoitises des entreprises britanniques, françaises, malaisiennes, chinoises, russes.

Les Rohingyas sont victimes de discriminations depuis plusieurs décennies. Ils ne sont pas considérés comme des citoyens birmans. Depuis juin 2012, plusieurs épisodes de violences intercommunautaires ont conduit à l’exode de Rohingyas vers le Bangladesh voisin ou à leur fuite en bateau.

Yaqut impute également la situation aux lenteurs de la transition démocratique birmane. Les élections législatives de novembre 2015, les premières en un demi-siècle, ont ouvert la voie à la création d’un gouvernement civil. Mais l’armée conserve des pouvoirs très importants.

Ne pas donner de l’argent à n’importe qui

Tempo.co insiste aussi sur l’autre mise en garde de Yaqut. Ce dernier alerte ses coreligionnaires tentés d’envoyer de l’aide, en particulier monétaire. Ils doivent choisir “des organisations ou canaux dont la réputation est éprouvée”.

Car, dit-il, “une organisation utilise cette tragédie pour recueillir des dons, puis cette aide est envoyée pour soutenir des mouvements séparatistes et djihadistes, que nous appellerions chez nous des groupes terroristes”.

plus sur http://www.courrierinternational.com/article/indonesie-attention-linstrumentalisation-de-la-tragedie-des-rohingyas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents