Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


INVASION MIGRATOIRE ISLAMISME TERRORISME - PARIS - Tentative d'attentat à la bonbonne de gaz déjouée dans le XVIème arrondissement - Merci Seigneur! D'avoir évité un carnage!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 3 Octobre 2017, 13:10pm

Il semble qu'ils se soient trompé d'adresse...Merci Seigneur , d'avoir épargné ces gens! Merci Seigneur d'avoir épargné celui qui était visé. 

Terrorisme. Selon Le Point, dans la nuit de vendredi à samedi, un engin explosif artisanal a été déposé devant un immeuble parisien avant d’être neutralisé par une équipe de démineurs.

Le drame a été évité de justesse et n’a pas été médiatisé. Et pourtant, les faits sont graves. Selon Le Point, quatre bonbonnes de gaz ont été déposées par un ou plusieurs individus devant un immeuble de la rue Chanez, proche de la porte d'Auteuil dans le XVIe arrondissement à Paris. Le ou les malfaiteurs aurai(en)t ainsi voulu faire exploser leur engin explosif artisanal. Par chance, vers 4 h 30 du matin, réveillé par des bruits à l'extérieur de son logement, “un locataire d'un immeuble, implanté au numéro 31 de cette rue parallèle au boulevard Exelmans, a alerté les secours après avoir découvert devant l'entrée de son immeuble, plusieurs bonbonnes de gaz”, indique Le Point.

“Nous avons évité le pire de justesse”

Arrivés sur les lieux, les pompiers et les policiers ont découvert des bonbonnes de gaz, “deux d'entre elles avaient été disposées devant l'entrée de cet immeuble et les deux autres, placées dans le hall”, selon l’hebdomadaire.

En outre, comme l’indique Le Point, “un dispositif de mise à feu, confectionné avec notamment un téléphone portable relié à plusieurs fils avait été fixé sur ces bonbonnes”, autour desquelles avait aussi été répandu le contenu d'un jerricane contenant 40 litres d'essence. “Il était en parfait état de marche [ Merci Seigneur!]. Nous avons évité le pire de justesse”, a expliqué au Point une source proche de l’affaire, après qu’une équipe de démineurs a neutralisé ce système de mise à feu. Le Point affirme également que pour une raison inconnue, le système de mise à feu n'aurait pas fonctionné alors que plusieurs tentatives de déclenchement de cet engin auraient été commandées à distance.[Merci Seigneur!]

Plusieurs personnes interpellées

Les enquêteurs de la section antiterroriste (SAT) de la brigade criminelle ainsi que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été rapidement saisis par le parquet de Paris. Une équipe de la police scientifique a procédé sur place à divers prélèvements sur les bonbonnes retrouvées. Ces dernières ont fait l'objet de nombreuses analyses “afin de tenter de retrouver des traces papillaires ou génétiques”, selon Le Point.

Un homme, présenté comme le principal suspect et fiché par les services de Renseignement pour ses liens avec la mouvance islamiste radicale, ainsi que plusieurs personnes de son entourage, a été interpellé ce lundi 2 octobre, ajoute l’hebdomadaire. Les arrestations ont notamment eu lieu dans les communes d’Arpajon et de Draveil dans l’Essonne. Les cinq suspects ont été placé en garde à vue en début de soirée. Les enquêteurs tentent de retrouver d’éventuels autres complices présumés.

 

Selon nos informations, «aucune personnalité sensible ne réside dans cet immeuble» d'habitation en apparence tranquille, dans une rue calme et peu fréquentée de Paris. À ce stade des investigations, les enquêteurs croient savoir que les terroristes visaient à l'origine «un associatif militant contre l'islamisme radical». Les assaillants se seraient trompés, prenant pour cible un homonyme exerçant une profession libérale. (Source Le Figaro)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents