Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


TURQUIE - Les derniers syriaques luttent pour échapper à leur éradication...Avec l'islamiste ERDOGAN au pouvoir, c'est pas gagné!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 1 Juin 2016, 09:04am

EN IMAGES - Décimés par le génocide de 1915 et poussés à l'exode depuis lors, les membres de la minorité chrétienne du Tur Abdin se battent pour préserver leurs terres et leurs traditions.

Découvrez le reportage de l'envoyé spécial du Figaro à Tur Abdin (sud-est de la Turquie) sur Le Figaro Premium.

En voici un extrait:

«L'église est pleine à craquer de femmes endeuillées. Faute de place, les hommes se sont rassemblés dans le jardin envahi par les coquelicots. Les chrétiens syriaques orthodoxes de la région du Tur Abdin («la montagne des serviteurs de Dieu») portent en terre la grand-mère de Februbiye Akyol, 27 ans, la maire de Mardin, l'unique chrétienne à diriger une ville en Turquie. Devant la tombe, un aréopage d'ecclésiastiques en soutane noire entonne en araméen un chant aux morts que leurs lointains prédécesseurs entonnaient déjà au IVe siècle. Une dizaine de prêtres des villages de la contrée ont fait le déplacement, une grande partie de la famille est venue d'Allemagne, les amis et les connaissances des villes voisines ou des hameaux plantés sur les sommets des vallons. Les obsèques sont un événement qui dépasse la personnalité de la petite-fille de la défunte, une jeune femme engagée dans la défense des droits des minorités. Elles sont, comme chaque enterrement, une occasion donnée à la communauté chrétienne de se retrouver et de constater l'évidence du déclin. Ils étaient 1 million à la veille du génocide de 1915, encore 130.000 dans les années 1960, les derniers syriaques du Tur Abdin ne sont plus que 2500.»

(...)

plus sur http://www.lefigaro.fr/international/2016/05/31/01003-20160531ARTFIG00371-turquie-dans-les-pas-des-derniers-syriaques.php (Abonnés)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents