Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media.


Atrocités « bestiales » selon Mgr Gregorios III, les islamistes massacrent des chrétiens dans l'indifférence générale! Sadad, ville martyre, France complice! Honte à Hollande et Fabius!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 13 Novembre 2013, 08:16am

La France est complice, car elle arme les islamistes!

Lu sur le site d'AED

http://www.aed-france.org/actualite/syrie-mort-et-destruction-dans-la-ville-chretienne-de-sadad/

D’horribles détails ressortent des rapports envoyés par les responsables religieux à l’AED sur les atrocités commises dans une ville chrétienne de Sadad, où 1.500 familles ont été prises en otage et 45 personnes ont été tuées.

Les habitants de Sadad, près de Homs, qui ont fui la ville à majorité syro-orthodoxe quand les rebelles sont passés à l’attaque le mois dernier, sont maintenant rentrés chez eux pour découvrir l’ampleur des atrocités commises au cours de ce qui est considéré comme le pire acte de persécution anti-chrétienne depuis le début de la guerre en Syrie.

(..) La tragédie de Sadad a commencé le 21 octobre, quand les forces rebelles ont envahi la ville et effectué ce que Mgr Selwanos Boutros Alnemeh, archevêque métropolite syro-orthodoxe d’Homs et Hama, a appelé « le plus grave et le plus important massacre de chrétiens » depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011 (Fides – 31/10/13).

Atrocités « bestiales » selon Mgr Gregorios III

Dans un entretien accordé lundi 4 novembre à l’Aide à l’Église en Détresse, le Patriarche melkite gréco-catholique de Damas, Mgr Gregorios III, a décrit les atrocités commises à Sadad comme étant « bestiales ».

Soulignant l’assassinat de la famille jetée dans un puits, le Patriarche Gregorios III a déclaré : « Comment quelqu’un peut-il faire des choses aussi inhumaines et bestiales à un couple de personnes âgées et leur famille ? Je ne comprends pas pourquoi le monde n’élève pas la voix contre de tels actes de brutalité ».

Réitérant son appel à mettre fin aux livraisons d’armes à la Syrie, en particulier aux groupes de rebelles extrémistes, le Patriarche Gregorios III a affirmé que les atrocités avaient déjà initié une nouvelle vague d’émigration des chrétiens de Syrie. Jusqu’à présent, a-t-il expliqué, les fidèles avaient vu Sadad comme un lieu sûr, comparé à des villes comme Homs où les communautés chrétiennes avaient été attaquées.

Décrivant les atrocités comme « un signe de la montée du fondamentalisme et de l’extrémisme » dans le pays, il a ajouté : « Ce qui s’est passé à Sadad est très représentatif de ce qui effraye les chrétiens et les pousse à quitter le pays. J’ai entendu dire par le cure de la paroisse [de Sadad] et l’évêque [local] qu’un certain nombre de gens étaient en train de quitter la Syrie ».

Le mois dernier, le Patriarche Gregorios III s’est rendu au Royaume-Uni à l’invitation de l’Aide à l’Église en Détresse, et a appelé à la paix en Syrie et à des actions en faveur des chrétiens persécutés, à l’occasion de rencontres avec des ministres du gouvernement, des parlementaires, des journalistes, des responsables ecclésiastiques et des communautés chrétiennes. Jeudi 7 novembre, le Patriarche Gregorios III sera à Augsbourg, en Allemagne, pour participer à un débat organisé par l’Aide à l’Église en Détresse, sur la situation actuelle en Syrie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents