Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media.


Ideologie du Genre : Jouanno-Belkacem même combat!

Publié par Michael Jeaubelaux sur 29 Novembre 2013, 01:27am

(MAJ 29/01/14 – SCOOP ! le lobby LGBT a voulu effacer les traces en supprimant le document de Google... Pas de chance pour lui, Google a de la mémoire, vous trouverez le "Manifeste lesbien 1999" à cette adresse : http://bit.ly/1mP2I3U https://www.france.qrd.org/texts/manifeste_lesbien1999.html/ Lisez le c'est effarant!  
Non seulement l'ABCD de l'Egalité y est présent mais toutes les mesures imposées par le lobby LGBT ces dernières années mais aussi toutes les lois présentes et futures que Mme Belkacem veut faire passer!Dont le nouveau mode de changement d'Etat-Civil des trans! )
Belkacem comme Jouanno veut que les individus choisissent leur "identité de Genre"! Voilà ce qu'à dit Jouanno, la Sénatrice UDI qui a contribué a faire passer la Loi Taubira en première lecture!
«Je veux en venir tout de suite à trois sujets qui me tiennent à cœur, dont les deux premiers seront peut-être les plus délicats dans cet hémicycle.

Le premier concerne la reconnaissance des droits des personnes transgenres ou transsexuelles, et c'est bien d'égalité que je veux vous parler. 

Parce que nos connaissances ont évolué, la transsexualité est une réalité. Être transsexuel.le n'est pas une maladie, pas plus que ce n'est un caprice. 

On ne choisit pas d'être femme, on est femme au-delà de son apparence. 

Cela vient d'être rappelé par la Commission nationale consultative des droits de l'homme, les procédures actuelles de changement d'état civil plongent ces personnes dans un tel état de désespoir que, aujourd'hui, leur taux de suicide est considérable. 

Cela tient à notre procédure qui, vous le savez, est à 100 % médicalisée. 

Il suffirait de la modifier et de confier cette décision à la justice. 

Je ne pense pas qu'il faille ouvrir un débat sur la théorie du genre ici, car je doute que nous parvenions à un consensus… 

Je défends simplement la cause de ces personnes oubliées parce que j'ai eu la chance de les rencontrer et parce que je suis libérale et place toujours l'individu au-dessus des conventions sociales. 

Je pense que l'égalité entre les hommes et les femmes – pardon, entre les femmes et les hommes! – ne s'arrête pas à la porte des personnes transsexuelles ou transgenres: la loi, rien que la loi… mais pour tous!»
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents