Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réalité en face

La réalité en face

Un des maux de notre époque, c'est le refus et l’interdiction de regarder la réalité en face et surtout de la décrire! c'est le Politiquement Correct qui l'empêche! Il conditionne la description et donc la perception du réel! Quand elle est "Non Idéologiquement Conforme", la réalité est occultée, tronquée, manipulée par les media. Je veux partager avec vous mes connaissances et mon point de vue sur les sujets qui m’intéressent et pour lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Ce blog est plus qu'un "blog politique", en effet il y sera aussi question de religion, de foi, de théologie, de Philosophie,etc.. Car une "autre réalité" est aussi occultée, niée, moquée, discréditée, c'est la "réalité de l'Invisible"! Celle de "l'Homme Vivant et Souffrant", mais aussi celle de l'Homme Intérieur dans sa relation à Dieu, à la Beauté, etc...Chaque « article » est en réalité un dossier. Alors ouvrez les articles! Ne vous contentez pas du titre, vous y trouverez des liens précieux…contenant d'autres liens...Bonne exploration !


Deux pompiers et un policier blessés dans un guet-apens à Ajaccio! Une salle de prière musulmane clandestine (!) saccagée lors d'une manifestation de protestation pacifique.

Publié par Michael Jeaubelaux sur 27 Décembre 2015, 00:58am

"Ils sont tombés dans un guet-apens. Deux pompiers et un policier ont été blessés dans la nuit de jeudi à vendredi au cours d'une intervention pour un incendie "volontairement allumé pour (les) attirer (...) dans un guet-apens" dans une cité d'Ajaccio, a annoncé la préfecture.

En fin d'après-midi jeudi, dans le quartier dit des Jardins de l'empereur, les forces de l'ordre et les services municipaux avaient procédé à l'enlèvement préventif de "400 palettes de bois, une tonne de pneumatiques et un engin incendiaire" (!), précise le sous-préfet François Lalanne dans un communiqué.

Mais au cours de la nuit, vers 00H30, "un incendie a été volontairement allumé sur le terrain du Citystade aux Jardins de l’empereur pour attirer les forces de l’ordre et les pompiers dans un guet apens en leur jetant des projectiles et en s’en prenant directement aux sapeurs pompiers", poursuit François Lalanne.

Une batte de baseball, des clubs de golf et une bouteille d'acide saisis

Deux pompiers ont été "sérieusement" blessés par des éclats de verre après des "agressions physiques" au cours desquelles des vitres de leur véhicule d'intervention ont été détruites, toujours selon le sous-préfet, qui évoque "de nombreux jeunes encagoulés" (!)impliqués dans les échauffourées.

L'intervention des forces de l'ordre, au cours de laquelle un policier a à son tour été "légèrement" blessé, a duré jusqu'à 02H45, heure à laquelle le calme est revenu dans le quartier. Une batte de baseball, des clubs de golf et une bouteille d'acide ont été saisis, mais aucune interpellation n'a eu lieu. "

Plusieurs éléments d'identification utiles" ont été recueillis, précise toutefois François Lalanne.

Source http://www.metronews.fr/info/deux-pompiers-et-un-policier-blesses-dans-un-guet-apens-a-ajaccio/moly!jfjs47dUFO8kk/

Pas de déclaration de CAZENEUVE...

Peu d'images non plus...

Une manifestation de protestation a été organisée aujourd'hui au cours de laquelle un groupe de personnes s'en est pris à une salle de prière musulmane (Clandestine? ...ça se pourrait selon une information diffusée par FDS, cette salle serait officiellement le siège dune Association culturelle et sportive marocaine!) qu'elles ont saccagé, sans s'en prendre à quiconque physiquement, d'autres ont investi la Cité pour essayer de retrouver les agresseurs...

Cet amalgame et ces actes sont évidemment condamnables et intolérables... tout comme l'impunité des délinquants et de ce genre d'agressions qui sont loin d'être des exceptions en France...

http://larealiteenface.overblog.com/-territoires-occup%C3%A9s-encore-des-caillassages-de-secours

Manuel VALLS, Bernard CAZENEUVE, Dali BOUBAKEUR... ont alors condamné avec la plus grande force... le saccage de la salle de prière, bien-sûr... et le dangereux almalgame entre les faits commis par les délinquants et ce lieu de culte... ou encore avec des "Kebabs"! Manuel VALLS a également l'agression des pompiers...

On attend que le Ministre de l'intérieur arrêtent au plus vite "les jeunes encagoulés" à l'origine de ces incidents, et qu'ils soient punis comme il se doit, et non remis en liberté...comme d'habitude dans ce genre d'affaires...

On ne doute pas que ceux qui ont saccagé la salle de prière seront aussi recherchés avec la plus grande force...

Nous verrons qui sera arrêté en premier et les condamnations qui suivront...

A suivre...

Vendredi en fin de matinée le Sdis de Corse-du-Sud confirmait les faits. "Les sapeurs-pompiers du Centre de Secours Principal d’Ajaccio ont été engagés le vendredi 25 décembre 2015 aux environs de minuit et demi à la demande des services de police, pour un feu de détritus sur la voie publique, quartier des jardins de l’empereur à Ajaccio. A leur arrivée sur les lieux, le véhicule engagé a été la cible de jets de projectiles, puis frappé avec des clubs de golf par un groupe d’individus. Sous les coups, les vitres ont été cassées. Deux sapeurs-pompiers ont été blessés. Nos deux collègues ont été transportés aux urgences pour y recevoir les soins nécessités par leur état. Le médecin des urgences les a également placés en arrêt de travail avec plusieurs jours d’ITT. Devant la gravité des faits et la violence de l’agression, M. Charles Voglimacci, président du Conseil d’administration du S.D.I.S. de Corse-du-Sud et le Colonel Pierre Salinesi, directeur départemental, se sont rendus sur les lieux. Une réunion s’est tenue en Préfecture dès deux heures du matin autour de l’autorité préfectorale et des autorités de police. Ces faits font l’objet d’un dépôt de plainte du Président du conseil d’administration."

Eviter le pire !

La nouvelle s’est répandue tôt vendredi matin dans une ville encore endormie.

Dans les cafés, sur les places, les gens n’en croyaient par leurs yeux ni leurs oreilles tant le fait paraissait gravissime et violent.

« On se croyait protégés en Corse, c’est fini, ce temps là est révolu » lâchent quelques vieux ajacciens qui, aussitôt, évoquent une période qui date de plusieurs décennies, laquelle avait défrayé la chronique à la suite de bagarres de rue dont certaines avaient tourné au drame.

Tout était rentré dans l’ordre par la suite. Les interventions, certaines fois personnelles, avaient alors porté leurs fruits. Plus aucun incident n’avait eut lieu…Et voilà que ça recommence !

Une enquête a sans doute été ouverte depuis les faits et les forces de l’ordre, on l’espère, vont remettre un peu d’ordre dans ce quartier que chacun considère comme dangereux.

C’est un passage important pour nombre de personnes et les accrochages ne manquent pas. Il serait bon d’y mettre un peu d’ordre avant que d’autres incidents n’éclatent, avant surtout que l’escalade de la violence ne s’impose. Le ton monte au sein de la population !

Laurent Marcangeli : Stupeur !

Le député-maire d’Ajaccio s’est rendu sur les lieux de ces exactions. Voici son témoignage : « C’est avec beaucoup de stupeur que j’ai appris ce qui s’était passé hier peu après minuit car on ne peu pas comprendre qu’à Ajaccio, un soir de Noël, il se passe de telles choses.

Les pompiers, qui sont des éléments importants de notre communauté avec les missions qu’ils exercent, se fassent attaquer alors même qu’ils interviennent sur un feu dans un quartier en plein cœur d’Ajaccio.

Dans un premier temps, j’exprime mon soutient le plus total à nos soldats du feu.

Nous sommes allés ce matin avec le président de la CAPA leur rendre visite à la caserne.

Nous serons vers 16 heures avec eux devant la préfecture pour la manifestation de soutien qu’ils veulent organiser.

Il n’est pas normal qu’aujourd’hui à Ajaccio il y ait un quartier où il se passe ce genre de chose.

J’en appelle aux responsables des forces de sécurité pour faire en sorte que ce genre d’incident ne se reproduise plus.

Je tiens également exprimer mon soutien aux policiers qui étaient en renfort. L’un d’eux a d’ailleurs été blessé.

Voilà qui ne ressemble pas à notre ville, à la Corse, ça ne nous ressemble pas.

Il faut impérativement éradiquer ce type de comportement qui ne ressemble pas à ce que nous sommes. »

(..)

Un jour de Noël, l’appel a été fortement entendu. C’est dire le ras-le-bol des Ajacciens devant ces faits gravissimes qui se sont produits le soir de Noël peu après minuit dans un quartier difficile, il convient de le souligner, où il se passe (trop) souvent quelque chose.…

Pendant que la délégation des pompiers était retenue à la préfecture, le ton est monté.

Des jeunes, beaucoup de jeunes ne voulaient pas attendre lundi ou le lendemain pour entamer une marche citoyenne dans le quartier et crier leur ras-le-bol : « On les connaît, ce sont toujours les mêmes, de gros voyous qui narguent au volant de leurs voitures, et ils sont nombreux dans le quartier. Ils trafiquent en toute quiétude… Ils sèment la terreur et nous ne pouvons ni devons pas cautionner ce genre de comportement. Si la police ne veut pas s’en occuper, nous le ferons » nous expliquait ce jeune ajaccien d’un ton calme et pondéré mais visiblement choqué par ce qui s’est passé la nuit dernière.

En quelques minutes, une forte délégation de manifestants s’est regroupée et a entamé la marche vers les Jardins de l’Empereur. Plusieurs centaines d'entre eux ont traversé le cours Napoléon jusqu’à la place Abbatucci puis ont pris la direction des Jardins de l’Empereur. Sur place, un camion de CRS s’est mis en travers de la route sans pour autant interdire le passage des manifestants qui sont carrément entrés dans le centre de la résidence, connaissant sans doute le lieu de réunion des bandes du quartier. Personnes dans les impasses mais beaucoup de monde aux fenêtres. Quelques marrons de terre, du bruit, de la fumée, des cris hostiles. Et beaucoup de tension. En présence notamment, un peu plus tard, du préfet de Corse. Pendant ce temps, la foule était encore massée devant la préfecture où la délégation qui a été reçue a tenté de rassurer tout le monde en expliquant que la police était sur cette affaire et que des sanctions allaient être prises

Appels au calme

Paul Leonetti, élu de l’Assemblée de Corse et de la municipalité d’Ajaccio appelait au calme : « Il ne s’agit pas de désigner un quartier, dans lequel j’y ai été élevé. Il y a des familles sérieuses, honnêtes qui n’ont rien à voir avec ce qui s’est passé la nuit dernière de la part de quelques voyous. Ne montez pas en délégation. Nous avons fixé un rendez-vous lundi à 10 heures pour régler au plus vite cette fâcheuse affaire… »

Charly Voglimacci, président du SDIS a lui aussi appelé au calme : « Je tiens tout d’abord à remercier toutes ces personnes qui sont venues spontanément au rendez-vous de 16 heures soutenir nos hommes et la police, soutenir également les employés de mairie qui ont été caillassées, mais je demande à tous de garder leur calme, de ne pas s’emporter et tout mélanger. C’est le fait d’une vingtaine de personnes, nous le savons très bien, la police aussi. Les services de l’Etat travaillent d’arrache pied sur ce dossier et il ne faut pas tout mélanger. Il y a d’honnêtes gens qui habitent ce quartier qui fait partie intégrante de la ville d’Ajaccio. Vous savez très bien que dans ce genre de manifestation il peut y avoir des récupérations et de cela, je n’en veux pas… » (ndlr : Prémonitoire!)

En savoir plus sur http://www.corsenetinfos.corsica/Agression-des-pompiers-aux-Jardins-de-l-Empereur-Un-fait-gravissime-qui-fait-monter-le-ton-dans-la-population_a18962.html#7P2KQZM6LhrxXIJe.99

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents